[googlemaps https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m18!1m12!1m3!1d2620.2104919260814!2d1.929988615238495!3d48.94947770224358!2m3!1f0!2f0!3f0!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x47e68dfc09fb1095%3A0x69abf0b5bb0cb8a8!2s15+Rue+des+Fontenelles%2C+78920+Ecquevilly!5e0!3m2!1sfr!2sfr!4v1468859643219&w=600&h=450]
Home / Événement / Evaluer l’impact social des organisations sans but lucratif

Evaluer l’impact social des organisations sans but lucratif

Quand :
17 janvier 2018 Journée entière
2018-01-17T00:00:00+01:00
2018-01-18T00:00:00+01:00
Où :
MINES ParisTech
60
boulevard Saint-Michel – 75005 Paris
Contact :
Evaluer l’impact social des organisations sans but lucratif @ MINES ParisTech

Formations à l’unité

L’Adéma propose un ensemble de journées de formation (dites UMA : unités en management associatif) dans le domaine du management spécifique au milieu associatif.

Les UMA sont au nombre de 17 et correspondent à 5 modules thèmatiques :

  • stratégie-organisation avec le module SO et ses 4 UMA : SO1, SO2, SO3 et SO4

  • ressources humaines avec le module RH et ses 3 UMA : RH1, RH2 et RH3

  • communication avec le module CO et ses 4 UMA : CO1, CO2, CO3 et CO4

  • développement des ressources avec le module DR et ses 3 UMA : DR1, DR2 et DR3

  • droit-finances avec le module DF et ses 3 UMA : DF1, DF2 et DF3

Toutes les UMA sont indépendantes les unes des autres et peuvent être suivies à la carte.

Formation Badge en partenariat avec MINES ParisTech

La formation au Badge management associatif comprend 17 UMA (soit 119 heures de cours) complétées d’au moins une conférence (3 heures) et d’un regroupement (3 heures).

Le candidat doit au préalable soumettre son dossier d’inscription pour validation. Il peut commencer la formation par n’importe laquelle des UMA et il compose son planning en fonction des dates proposées.

Le Badge nécessite la rédaction de 5 travaux personnels et d’un mémoire.

Méthodes et moyens pédagogiques

Tous les intervenants de l’Adéma sont des experts du monde associatif : cadres dirigeants, consultants… et illustrent leur intervention par des cas concrets. Les cours se déroulent selon une alternance entre apports théoriques, exercices pratiques liés aux problématiques rencontrées par les participants et temps d’échange. Des témoignages extérieurs peuvent compléter les interventions.

Le support de cours est remis au début de chaque cours et est envoyé ensuite par e-mail par l’intervenant.

Informations pratiques

Les formations se déroulent à MINES ParisTech (60, boulevard Saint-Michel – 75005 Paris). Le repas du déjeuner est fourni et pris en commun.

Effectif : entre 6 et 15 personnes

Appréhender et évaluer son impact social permet à une organisation de définir ce que son action apporte aux bénéficiaires et aux autres parties prenantes impliquées, en quoi elle est utile. Initier une telle démarche peut répondre à différentes attentes : rendre des comptes aux financeurs, suivre et améliorer des pratiques existantes, communiquer en externe et essaimer des modèles ayant « fait leurs preuves ».

Objectifs généraux

Cette UMA a pour but de sensibiliser aux enjeux de l’évaluation d’impact social pour une association ainsi qu’aux principales méthodes pouvant être mobilisées. Elle met aussi en regard des méthodes de gestion à proposer aux instances pour améliorer les pratiques.

Compétences visées

Savoir définir l’impact social d’une association

Comprendre la diversité des méthodes d’évaluation de cet impact

Se poser les bonnes questions au démarrage d’une étude de son impact social

Améliorer son impact en faisant émerger les enjeux susceptibles d’interpeller les instances sur la mise en place de bonnes pratiques

Programme

L’impact social en 10 questions

Evaluer l’impact de qui, sur qui, sur quoi, comment ?

Les différentes méthodes d’évaluation de l’impact social (qualitatives, quantitatives, monétaires) et leur périmètre

Une source d’inspiration : le Comité de la Charte du don en confiance

Statuts et usages des outils de gestion dans les organisations : l’exemple du calcul des coûts

Intervenant, responsable de l’UMA

Hélène L’HUILLIER : Consultante au sein de KiMSO, elle est devenue praticienne de l’évaluation d’impact social après avoir réalisé une thèse sur l’impact de projets locaux de RSE sur le développement humain durable (Université Lille 1). Elle est diplômée de l’ENSAE et de Sciences Po Paris et a également travaillé pour l’ESSEC dans un programme de recherche sur la contribution des multinationales au développement dans les pays du Sud. Ses missions actuelles en tant que consultante l’amènent à travailler sur des évaluations quantitatives et qualitatives dans différents domaines (éducation, lutte contre la précarité, développement, etc.) pour des associations, des entreprises ou des investisseurs à impact. Elle a animé des formations sur l’évaluation d’impact social auprès d’acteurs associatifs, d’investisseurs et d’étudiants à l’ESSEC et à l’EDHEC.

Share
Top