[googlemaps https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m18!1m12!1m3!1d2620.2104919260814!2d1.929988615238495!3d48.94947770224358!2m3!1f0!2f0!3f0!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x47e68dfc09fb1095%3A0x69abf0b5bb0cb8a8!2s15+Rue+des+Fontenelles%2C+78920+Ecquevilly!5e0!3m2!1sfr!2sfr!4v1468859643219&w=600&h=450]
Home / Évènement / Festival films et débats « Visages et Parcours de la Migration » SOS MEDITERRANEE

Festival films et débats « Visages et Parcours de la Migration » SOS MEDITERRANEE

Quand :
14 avril 2018 @ 14:00 – 15 avril 2018 @ 18:00
2018-04-14T14:00:00+02:00
2018-04-15T18:00:00+02:00
Où :
Le Forum des images
Forum des Halles / 2 rue du Cinéma
75001 Paris
Coût :
Gratuit
Contact :
SOS MEDITERANEE
01 44 76 63 00
Festival films et débats "Visages et Parcours de la Migration" SOS MEDITERRANEE @  Le Forum des images

Entrée libre dans la limite des places disponibles
===============================================
A travers ce cycle, nous avons souhaité porter un regard humain et solidaire sur les nombreux visages et parcours de ces hommes, femmes et enfants jetés sur les routes dans l’attente d’un avenir meilleur. Les films présentés apportent un puissant témoignage sur les différentes étapes de la migration que sont la traversée de la Méditerranée, l’arrivée en Italie et « l’accueil » en France. Ce sont aussi diverses initiatives citoyennes en faveur de personnes migrantes palliant l’abandon des pouvoirs publics qui sont ici mises en lumière. Les projections sont suivies de débats et d’échange avec le public en présence des réalisateurs, des équipes de SOS MEDITERRANEE et de la Fondation Abbé Pierre ainsi que de divers invités (sauveteurs, rescapés, sociologues et associations).

SAMEDI 14 AVRIL

=> 14h : projection « Les migrants ne savent pas nager », de Jean-Paul Mari et Franck Dhelens (2016)
Monté à bord l’Aquarius, le navire de SOS MEDITERRANEE, pendant 3 semaines pour témoigner des efforts d’une poignée de volontaires, le grand reporter Jean-Paul Mari raconte la vie à bord, l’équipage, les quarts et les tours de garde, les opérations de secours. Les premiers pas sur le pont de ceux que la mer a épargnés, les corps engloutis de ceux qu’elle a fait sombrer, l’engagement des uns face à la détresse des autres.

=> 15h30 : projection « Un paese di Calabria » (un village de Calabre) de Shu Aiello et Catherine Catella (2016)
Riace est un village de Calabre. Autrefois terre de guerriers, c’est aujourd’hui un havre de paix pour les réfugiés : la pensée utopique d’une petite communauté au cœur d’une Europe au ségrégationnisme grandissant. Par le passé, le maire décida de céder des logements vides à ceux qui avaient besoin d’un toit, quelle que soit leur origine ou la couleur de leur peau. C’est ainsi que la communauté de Riace devint la première à accueillir convenablement des réfugiés. En observant attentivement des gens de milieux différents travailler ensemble à la création de nouvelles approches et valeurs, les réalisatrices donnent une réponse imparable aux politiciens qui prônent la haine, le racisme et la ségrégation.

=> 17h-18h : Témoignages et débat en présence d’un marin-sauveteur de l’Aquarius, de Sandrine Floc’h pour le film « Un paese di Calabria », de la sociologue Sonia Dayan-Herzbrun et des bénévoles de SOS MEDITERRANEE.

DIMANCHE 15 AVRIL

=> 14h : projection « J’ai marché jusqu’à vous – récits d’une jeunesse exilée » de Rachid Oujdi (2016)
Venus du monde entier, ces voyageurs sans bagages et sans visa, au terme d’un long périple, débarquent à Marseille pour tenter d’y construire un avenir. Ils ont moins de 18 ans, on les appelle les « Mineurs Isolés Etrangers ». En attendant leur majorité, ils sont soumis à la protection de l’Aide Sociale à l’Enfance. Commence alors, pour eux, un autre périple…

=>15h30 : projection « Les Eclats / L’Impossible (Ma gueule, ma révolte, mon nom) » de Sylvain George (2012)
Éclats de voix, éclats de rire, éclats de rage ; bribes de mots, d’images et de mémoire ; paroles du proche et du lointain, d’hier et d’aujourd’hui, d’Afrique, du Moyen-Orient, d’Europe ; maladies disparues, mains de métal, souffle du vent, geste du soleil au couchant, reflets rouge-sang ; rafles policières, cortèges guerriers, cour d’injustice… Pour une cartographie de la violence infligée aux personnes migrantes, de la répétition de la geste coloniale, et du caractère inacceptable du « monde comme il va ».

=>17h-18h : débat en présence de Sylvie Dutertre, psychologue pour le film « J’ai marché jusqu’à vous » ; de Sylvain George réalisateur du film « Les Eclats » ; de Florian Huyghe de la Fondation Abbé Pierre et des équipes de SOS MEDITERRANEE.

===============================================
SOS MEDITERRANEE

Ces quatre dernières années, au moins 15 000 personnes sont mortes en essayant de traverser la Méditerranée. 88% d’entre elles tentaient de fuir la Libye pour rejoindre l’Italie, faisant de la Méditerranée centrale la route migratoire la plus mortelle au monde. C’est sur la base d’un mouvement de citoyens européens décidés à agir face à cette tragédie des naufrages à répétition que SOS MEDITERRANEE a été créée en 2015. Convaincue qu’il n’est pas acceptable de laisser des milliers de personnes se noyer sous nos yeux, aux portes de l’Europe, l’association poursuit son combat pour sauver des vies en mer et sensibiliser l’opinion publique sur cette tragédie. Grâce à une mobilisation exceptionnelle de la société civile européenne, SOS MEDITERRANEE a affrété un navire de 77 mètres, l’Aquarius, qui sillonne sans relâche depuis février 2016 les eaux internationales au large des côtes libyennes. Chaque jour en mer coûte 11 000 euros afin de financer la location du navire, son équipage, le fuel et l’ensemble des équipements nécessaires pour mener les opérations de sauvetage. Financée à plus de 90 % par des dons privés, SOS MEDITERRANEE relance un appel à soutien et à mobilisation auprès de tous les acteurs de la société civile : particuliers, ONG, fondations, mécènes, entreprises et pouvoirs publics, afin de lui donner les moyens de poursuivre sa mission de sauvetage de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants sur cette immense zone de détresse.

www.sosmediterranee.fr

===============================================
FONDATION ABBE PIERRE

Créée en 1987 et reconnue d’utilité publique le 11 février 1992, la Fondation Abbé Pierre est membre du Comité de la Charte du Don en Confiance. Elle agit pour permettre à toutes personnes défavorisées d’accéder à un logement décent et une vie digne.
Fidèle à l’esprit de l’abbé Pierre, la Fondation Abbé Pierre poursuit son combat :
– En luttant pour que chacun puisse avoir un toit où vivre dignement,
– En accueillant et orientant les personnes en difficulté de manière inconditionnelle,
– En s’insurgeant contre toutes les formes d’injustice et de discrimination dans le logement,
– En participant au débat public, rappelant sans relâche à ceux et celles qui nous gouvernent leurs responsabilités en termes législatifs, économiques et sociaux.

www.fondation-abbe-pierre.fr

Métro : Les Halles, ligne 4 (sortie Saint-Eustache, Place Carrée) et Châtelet, lignes 1, 7 et 14 (sortie Place Carrée)
RER : Châtelet-Les Halles, lignes A, B et D (sortie Rambuteau puis Forum – Place Carrée)
Bus : 67, 74, 85 arrêt Coquillière les Halles
Stations Vélib’ : 29 rue Berger – 1 place Marguerite-de-Navarre – 14 rue du Pont-Neuf
Voiture : parking Les Halles-St-Eustache (entrée rue des Halles)
Accès pour les personnes à mobilité réduite : utiliser l’ascenseur porte Rambuteau et descendre au niveau – 3 pour rejoindre la rue du Cinéma et le Forum des images.

Share
Top