[googlemaps https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m18!1m12!1m3!1d2620.2104919260814!2d1.929988615238495!3d48.94947770224358!2m3!1f0!2f0!3f0!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x47e68dfc09fb1095%3A0x69abf0b5bb0cb8a8!2s15+Rue+des+Fontenelles%2C+78920+Ecquevilly!5e0!3m2!1sfr!2sfr!4v1468859643219&w=600&h=450]
Home / news

Archives

Centrafrique: Un pas vers la justice dans ce pays

00390554-3ba0077a3f8888c20c02713e866eb99c-arc614x376-w285-us1
Le mois dernier, je me suis rendu à Bakala, une ville du centre de la République centrafricaine où de violents combats entre deux groupes rebelles ont causé récemment la mort d'au moins 38 personnes. Quelques habitants courageux m'ont montré un puits où sept corps avaient été jetés. Près de là, nous avons vu ce qui ressemblait à du sang dans une école où un homme ayant réussi à fuir a indiqué que 25 autres personnes avaient été exécutées. Ali Darassa, commandant du groupe rebelle identifié ...
Lire la suite

Le Cameroun rapatrie « de force » 500 réfugiés nigérians (HCR)

refugies_minawao1
Au 17 février, plus de 61.000 réfugiés nigérians ont été recensés dans le camp de Minawao (extrême-nord du Cameroun) Plus de 500 réfugiés nigérians, installés dans l'extrême-nord du Cameroun par crainte des attaques du groupe jihadiste Boko Haram, ont été rapatriés de force, a annoncé mercredi à l'AFP le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) qui se déclare inquiet. Du 10 au 15 février, 517 Nigérians ont été rapatriés, dont "313 demandeurs d’asile" renvoyés après leur in...
Lire la suite

Irak: dans l’ouest de Mossoul, la bataille contre le groupe EI est engagée

2017-02-23t123028z_1830825491_rc15d5969b60_rtrmadp_3_mideast-crisis-iraq-mosul_0_0 (1)
Les troupes irakiennes en pleine progression. Aéroport de Mossoul, le 23 février 2017.REUTERS/ Zohra Bensemra En Irak, un attentat perpétré par le groupe Etat islamique a tué 15 gardes-frontières près de la Jordanie, ce vendredi 24 février 2017. Au même moment, les jihadistes enregistraient un revers, puisqu'ils ont perdu le contrôle de l'aéroport de Mossoul, sur lequel ils avaient fait main basse en 2014. Cette prise a permis aux forces irakiennes d'entrer dans la partie ouest de Moss...
Lire la suite

Le cauchemar des déplacés du nord-est du Nigéria

c506e885def0a4489f524e54ab5c2
Le 2 février 2017, des déplacés dans un camp de Dikwa attendent une distribution de nourriture - STRINGER, AFP/Archives La situation est catastrophique dans les camps de déplacés du nord-est du Nigéria. Peu de nourriture, conditions d'hygiènes déplorable, insécurité permanente, MSF-Suisse évoque la "pire situation du monde". A Dikwa, grande ville de l'extrême nord-est du Nigeria, il ne reste plus qu'une voiture civile, plus de moyen de communication, plus de route d'accès sauf so...
Lire la suite

Colombie: la paix menacée par les meurtres de militants sociaux

1355388-guerilla-forces-armees-revolutionnaires-colombie
La guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC, marxistes), principale rébellion du pays qui a signé un accord de paix en novembre avec le gouvernement, a appelé le président Juan Manuel Santos (photo), prix Nobel de la Paix 2016, à prendre des mesures, en attribuant la responsabilité de ces crimes aux paramilitaires d'extrême droite. Les meurtres de militants d'associations et de défenseurs des droits ont augmenté en Colombie, mettant en danger la paix signée pour clore...
Lire la suite

RD Congo: le M23 représente « une menace actuelle » pour l’ONU

rebelles_m23
Des rebelles du M23 Le Mouvement du 23-Mars (M23) représente "une menace actuelle" en République démocratique du Congo, a affirmé mercredi l'ONU, après des rumeurs de retour dans le Nord-Kivu d'ex-combattants de cette rébellion défaite en 2013 par l'armée congolaise. "Nous avons en face de nous un groupe armé qui représente une menace actuelle" à la stabilité dans l'est de la RDC, a déclaré de Goma, capitale de la province du Nord-Kivu, le général Bernard Commins, chef adjoint ...
Lire la suite

Le rapport annuel d’Amnesty pointe les dérives sécuritaires en Afrique

000_6n3p2_0
Sur cette photo prise le 15 décembre 2015, un attroupement s'est formé autour du corps d'un manifestant oromo, à Wolenkemi, à une soixante de kilomètres d'Addis Abeba, en Ethiopie. © AFP   Amnesty International vient de présenter son rapport annuel. Pays par pays, l'ONG décrit les abus commis par les groupes armés, mais aussi par les gouvernements. Plusieurs pays africains sont pointés du doigt pour la répression de mouvements d'opposition et de manifestations pacifiques. Amnesty Inte...
Lire la suite

Une marche pacifique d’élèves réprimée violemment par la police gabonaise

Gabon-manifestation
La capitale économique du Gabon Port-Gentil est marquée depuis ce matin pas des heurts et une énième répression et bavure policière sur des élèves qui manifestaient pacifiquement contre les dysfonctionnements scolaires enregistrés depuis le début de l’année. Les images des élèves grièvement blessés font réagir plusieurs gabonais à la liberté de réunion et de manifestation au Gabon suite à la crise qui secoue le secteur éducatif gabonais. La liberté de réunion et de manifestation est loi...
Lire la suite

Guinée : une manifestation pour la réouverture des écoles vire au drame à Conakry

sipa_ap21805434_000003-592x296
De la fumée monte d'un marché de Conakry lors d'un rassemblement politique le 8 octobre 2015 (photo d'illustration). © Youssouf Bah/AP/SIPA Au moins cinq personnes ont été tuées lundi à Conakry lors de violents heurts entre forces de l’ordre et manifestants. Ces derniers réclamaient la reprise des cours dans les écoles du pays, closes par le gouvernement depuis trois semaines. « Non déclarées et interdites », les manifestations dans la capitale guinéenne « ont malheureusement causé la ...
Lire la suite

RDC: 25 civils tués dans une attaque

1352721-province-nord-kivu-comme-ensemble
  La province du Nord-Kivu comme l'ensemble de la région orientale de la RDC est déchirée par des conflits armés depuis plus de vingt ans. Photo AP Vingt cinq civils ont été tués lors d'une attaque menée par une milice de l'ethnie nande dans une localité de l'Est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris samedi soir de source officielle. «Au total, 25 personnes ont été tuées, décapitées à la machette par des Maï-Maï Mazembe dans le villag...
Lire la suite
Top