[googlemaps https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m18!1m12!1m3!1d2620.2104919260814!2d1.929988615238495!3d48.94947770224358!2m3!1f0!2f0!3f0!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x47e68dfc09fb1095%3A0x69abf0b5bb0cb8a8!2s15+Rue+des+Fontenelles%2C+78920+Ecquevilly!5e0!3m2!1sfr!2sfr!4v1468859643219&w=600&h=450]
Home / news

Archives

Méningite C : « Nous restons confrontés au même problème de pénurie de vaccins »

meningite_damaturu_yobe_nigeria_mai_2017_igor_barbero_msf_msf196659_medium
  Cette année encore, le Nigeria et le Niger sont confrontés à de graves épidémies de méningite C. Les deux pays se trouvent dans la « ceinture de la méningite », une région qui traverse le continent du Sénégal à l'Éthiopie, et qui est particulièrement touchée par la maladie pendant la saison sèche. Miriam Alía, spécialiste de la méningite, est responsable de la vaccination et de la réponse aux épidémies pour MSF. Elle est aussi l'un des deux membres de MSF travaillant au sein du Gro...
Lire la suite

Choléra au Yémen : plus de 100.000 cas suspects et 789 morts

699e2ff340c8360a-ef77a
L’épidémie de choléra, qui sévit au Yémen depuis fin avril, a fait 789 morts et plus de 100.000 cas suspects dans ce pays en guerre, a annoncé jeudi l’Organisation mondiale de la santé. "A ce jour, 101.820 cas suspects de choléra et 789 décès ont été signalés dans 19 provinces" depuis l’apparition de la maladie, le 27 avril, a détaillé un porte-parole de l’OMS, Tarik Jasarevic. Le 19 mai, alors qu’il y avait plus de 23.000 cas suspects, l’OMS avait dit craindre jusqu’à 250.000 cas dans les...
Lire la suite

Comment le système de santé s’est effondré au Yémen

yemen_al_dhale_enfant_malnutriton_septembre_2016_mohammed_sanabani_msf_msf175588_medium
Le Dr. Abdullah Ridman est Yéménite et travaille avec MSF comme coordinateur médical adjoint basé à Sanaa, la capitale. Homam Chahhoud est coordinateur de projet à Saada, gouvernorat situé dans le nord du pays. Tous deux décrivent les multiples causes de dégradation du système de santé au Yémen, pays rongé par un conflit qui entrave un peu plus chaque jour l’accès aux soins. « Il n’est jamais facile de satisfaire les besoins médicaux d’une population, encore moins ...
Lire la suite

Le cancer du col de l’utérus : tueur silencieux du bidonville de Manille

philippines_tondo_201702_ph_mission-31-2
  En partenariat avec Likhaan, une ONG locale, MSF mène des activités de prévention et de dépistage du cancer du col de l’utérus dans le district de Tondo,où se situent plusieurs bidonvilles de Manille, capitale des Philippines. Les équipes proposent également des soins aux femmes atteintes par cette maladie. « Nous les voyons à la télévision, celles qui meurent jeunes à cause d’un cancer de l’utérus », explique Mary Jane, sa cadette sur les genoux, son...
Lire la suite

Ebola, Zika, fièvre jaune : la menace du péril infectieux impose une mobilisation internationale

1495112950_oms-1
Les Rencontres des Délégations francophones d’Afrique subsaharienne, organisées depuis dix-neuf ans par le Leem en partenariat avec l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), se dérouleront le 21 mai à Genève, en amont de la 70e édition de l’Assemblée Mondiale de la Santé. Plus de 15 ministres de la Santé d’Afrique subsaharienne et près de 200 participants sont attendus pour cet événement unique où seront abordés les grands enjeux de santé internationaux. Au programme de l’éditio...
Lire la suite

Epidémie de choléra au Yémen : près de 800 cas pris en charge par MSF depuis le 30 mars » Sanaa, 9 Mai 2017

centre_de_traitement_du_cholera_yemen_mai_2017
Les équipes de Médecins Sans Frontières reçoivent et traitent un nombre croissant de cas de choléra et de diarrhée aqueuse aiguë dans les gouvernorats d’Amran, Hajjah, Al-Dhale, Taiz et Ibb. Le nombre de patients a considérablement augmenté au cours des deux dernières semaines, atteignant plus de 780 cas depuis le 30 mars.  En réponse à cette épidémie, MSF a mis en place des centres de traitement du choléra dans cinq hôpitaux afin d’isoler les patients et de traiter ceux q...
Lire la suite

Maladie non identifiée au Liberia: des tests positifs à la méningite

malade_mort
Des prélèvements sur des victimes de la maladie non identifiée signalée depuis plus de deux semaines au Liberia se sont avérés positifs à la méningite, a-t-on appris mercredi auprès des autorités médicales. Au total 31 cas, dont treize décès à ce jour, ont été enregistrés dans trois provinces: Sinoe, Montserrado (ouest, où se trouve Monrovia) et Grand Bassa (centre-ouest, selon un communiqué du ministère libérien de la Santé reçu par l'AFP. Les premiers symptômes de la maladie, qui pro...
Lire la suite

Dans le Yémen en guerre, l’épidémie de choléra risque de devenir incontrôlable

msf195499high
L’épidémie de choléra au Yémen prend des proportions alarmantes. 23 500 cas suspects ont été identifiés par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et les équipes de Médecins Sans Frontières (MSF) ont déjà traité plus de 3000 patients dans les gouvernorats d’Amran, Houdaydah, Hajja, Al-Dhale’, Taiz et Ibb. En l’absence d’une réponse urgente et appropriée, l’épidémie risque de devenir incontrôlable. L’épidémie progresse de façon spectaculaire à travers le Yémen, et touche désormais 18 des 22...
Lire la suite

Niger : la « mauvaise » qualité de l’eau, cause de l’hépatite E dans les camps de réfugiés

57b2a78db208f1cf-aef3d
La mauvaise qualité de l’eau et une mauvaise hygiène sont à l’origine de l’épidémie de l’hépatite E qui a déjà fait 25 morts dans des camps de réfugiés à Diffa, dans le sud-est du Niger, s’est alarmé mercredi Médecins Sans frontières (MSF). Selon un communiqué de l’ONG, des problèmes liés à "l’approvisionnement en eau et [aux] infrastructures d’hygiène et d’assainissement" expliquent l’épidémie d’hépatite E parmi "les populations déplacées et réfugiées à Diffa". Entre décembre 2016 et le 2...
Lire la suite

Entraves à l’aide humanitaire au Mali : «il faut protéger l’accès aux soins»

mali_ansongo_gao_novembre_2015_msf_msf166086_medium
Campagne de chimio-prévention du paludisme menée par MSF dans le district d’Ansongo, region de Gao, dans le nord du Mali, en novembre 2015. © MSF L’accès aux soins de santé demeure limité au Mali, notamment en raison de la détérioration du contexte sécuritaire. Les pratiques entretenant la confusion entre les acteurs militaires et humanitaires et leurs objectifs représentent également un risque important qui peut affecter directement la capacité des populations à accéder aux soins. ...
Lire la suite
Top