[googlemaps https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m18!1m12!1m3!1d2620.2104919260814!2d1.929988615238495!3d48.94947770224358!2m3!1f0!2f0!3f0!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x47e68dfc09fb1095%3A0x69abf0b5bb0cb8a8!2s15+Rue+des+Fontenelles%2C+78920+Ecquevilly!5e0!3m2!1sfr!2sfr!4v1468859643219&w=600&h=450]
Home / news / Près de 4 millions de personnes sont mal logées, selon la Fondation Abbé Pierre

Près de 4 millions de personnes sont mal logées, selon la Fondation Abbé Pierre

3,96 millions de personnes sont mal logées et 14,6 millions touchées par la crise du logement, selon le rapport annuel de la Fondation Abbé Pierre. La Fondation, qui fait un bilan en demi-teinte du quinquennat, reçoit le 31 janvier les candidats à la présidentielle pour les inviter à se mobiliser.

Selon le rapport de la fondation Abbé Pierre, 2,819 millions de personnes disposent d’un logement mais vivent dans des conditions « très difficiles ».

Selon le rapport de la fondation Abbé Pierre, 2,819 millions de personnes disposent d’un logement mais vivent dans des conditions « très difficiles ». / Bertrand Gaudillere/Item

Depuis 2012, Mme M., son mari et leurs quatre enfants, bientôt cinq puisqu’ils attendent un bébé, habitent un deux-pièces de 40 m2 très mal isolé à Paris. Malgré leurs 2 500 € de revenus mensuels, ces commerçants, qui ont fait une demande de logement social en 2008, ne parviennent pas à se reloger.

Ils ont donc formulé un recours Dalo (Droit au logement opposable) mais ils ont dû décliner une première proposition car le loyer (1 700 €) n’était pas assumable. Et la deuxième a été considérée comme refusée car il manquait un acte de naissance. Depuis, aucune autre proposition. Pourtant, Mme M. demande « juste un appartement dont je paierais le loyer comme tout le monde »

Cité dans le rapport de la Fondation Abbé Pierre, publié le 31 janvier, le témoignage de Mme M. en dit long sur la situation. D’après les calculs de la Fondation, 3,96 millions de personnes sont mal-logées. Le chiffre est supérieur aux estimations du rapport 2016 (3,8 millions) car il intègre de nouvelles catégories de personnes, comme les gens du voyage « subissant de mauvaises conditions d’habitat ».

Des constructions de logements sociaux insuffisantes

En prenant aussi en compte les personnes en surpeuplement modéré (à qui il manque une pièce par rapport aux normes de peuplement), celles qui doivent consentir un effort financier excessif pour payer leur loyer, celles qui ont froid chez eux ou encore celles qui sont en impayés, etc., la Fondation recense 12,138 millions de personnes « fragilisées par rapport au logement ». En supprimant les personnes comptées plusieurs fois, on aboutit, au total, à 14,6 millions de personnes « touchées par la crise du logement ».

Cette situation, peu glorieuse, intervient au terme d’un quinquennat qui s’annonçait pourtant prometteur, François Hollande s’étant engagé en 2012 sur un « Contrat social pour une nouvelle politique du logement ». Si « des graines ont été indéniablement semées » en début de quinquennat, le bilan est « en demi-teinte », note le rapport.

Certes, près de 40 000 places d’hébergement ont été ouvertes depuis 2012, mais le gros de l’effort a porté sur des nuitées en hôtel. Ce qui n’a pas permis de désengorger les hébergements d’urgence. Pour cela, il aurait fallu construire plus. Or, « le compte n’y est pas » en termes de logements sociaux (moins de 115 000 par an, au lieu des 150 000 visés).

[…]

Cet article vous intéresse ? Pour en voir la suite cliquez ici ou copiez collez le lien situé en fin d’article

Auteur :
Nathalie Birchem, La Croix
Url de l'article :
http://www.la-croix.com/France/Exclusion/Pres-de-4millions-de-personnes-sont-mal-logees-selon-la-Fondation-Abbe-Pierre-2017-01-31-1200821271
Share
Top