[googlemaps https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m18!1m12!1m3!1d2620.2104919260814!2d1.929988615238495!3d48.94947770224358!2m3!1f0!2f0!3f0!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x47e68dfc09fb1095%3A0x69abf0b5bb0cb8a8!2s15+Rue+des+Fontenelles%2C+78920+Ecquevilly!5e0!3m2!1sfr!2sfr!4v1468859643219&w=600&h=450]
Home / news / APRÈS L’OURAGAN IRMA, LES SCOUTS ET GUIDES DE FRANCE PRÊTS À RECONSTRUIRE

APRÈS L’OURAGAN IRMA, LES SCOUTS ET GUIDES DE FRANCE PRÊTS À RECONSTRUIRE

La semaine dernière, l’ouragan Irma a ravagé les îles caribéennes. Parmi elles, les îles de Saint-Barthelemy, Antigua, Barbuda et Saint-Martin. Sur cette dernière se trouvent deux groupes Scouts et Guides de France. 
Des vents moyens de 290 km/h, et des rafales jusqu’à 350 km/h, ont littéralement balayé les îles. D’après un bilan toujours provisoire, au moins 10 personnes sont décédées et 7 disparues rien que sur les îles des Antilles françaises.
“95% des constructions sont endommagées”
Le responsable des Scouts et Guides de France de Saint-Martin, Jules Joé, joint par téléphone dès le jeudi, témoignait de la violence de cet ouragan. “Les constructions  ont  littéralement explosé, les infrastructures sont fortement endommagées. L’usine de désalinisation, qui est la seule source d’eau potable pour toute l’île, est à l’arrêt. 95% des constructions sont endommagées. Les réseaux de téléphonie , d’électricité, d’alimentation en eaux potable sont fortement touchés. ”.
Vendredi, Jules nous détaillait l’évolution de la situation : « La population a  des difficultés pour se loger, se nourrir, se vêtir… La vie de ce territoire s’est arrêtée« . Désormais, les routes commencent à être dégagées, permettant l’intervention des secours. Cependant, la désorganisation et les difficultés d’approvisionnement en eau et nourriture ont entraîné des scènes de pillage sur l’île.
La mobilisation des SGDF face à l’urgence
Les blessés ont été évacués vers les îles voisines. Pour l’instant, l’urgence domine. Le gouvernement français a déployé des moyens humains et matériels. Ce sont les militaires de la sécurité civile, les pompiers de Guadeloupe, de Martinique ou encore de la Guyane qui gèrent les opérations.
Les Scouts et Guides de France de territoires voisins réfléchissent eux-aussi aux actions qu’ils peuvent mettre en place. Ce week-end, le gouvernement français a mis en place une plateforme pour coordonner toutes les bonnes volontés. “Nous allons bien sûr nous y inscrire” confirme Maurice Ferne, responsable des Scouts et Guides de France de Martinique. “Nous allons organiser des collectes dans tous nos groupes pour récupérer du lait, de l’eau, des conserves, des produits secs et des produits d’hygiène”. Les groupes SGDF de Guadeloupe sont dans une démarche similaire.
Les autorités et les groupes SGDF s’organisent également pour accueillir des sinistrés. “Là aussi, une plateforme a été mise en place pour regrouper les possibilités d’hébergement” explique Maurice Ferne. “Nous allons accueillir des personnes sinistrées de Saint-Martin, mais aussi de Saint-Barthelemy”.
Les Scouts et Guides de France se sont rapidement mis en lien avec l’ONG SOS Attitude ,ONG qui met à disposition des tentes spéciales permettant de mettre rapidement des familles à l’abri ou d’aider des services médicaux par exemple à agir dans de meilleurs conditions. C’est un partenariat ancien déjà éprouvé lors des tremblements de terre en Haïti, au Népal, en Italie ou suite à des cyclones comme à Madagascar.  Jules Joé a pu les aider à entrer en relation avec les autorités locales, leur faciliter l’analyse des besoins. Il était présent pour réceptionner les tentes et participer à leur distribution.
L’épreuve de la reconstruction
Dès demain, l’urgence cédera sa place et il faudra s’occuper de la reconstruction. Une phase longue et moins médiatisée dans laquelle les territoires des Antilles se préparent d’ores et déjà. “Nous sommes en train de travailler à l’organisation de camps internationaux de chantier sur le territoire dans quelques mois permettant de porter directement l’aide aux populations à un moment où les moyens d’urgence ne seront plus sur le site et ou les besoins seront toujours présents” explique Jean-Charles Bruyere, co-responsable national de la branche compagnon. Ce projet sera piloté conjointement pour les Scouts et Guides de France, par la branche compagnon, le département  international, le Centre de Ressource Outre-Mer Monde et  les territoires de Martinique,  Guadeloupe et de la Guyane. Les premiers échanges sont en cours avec les associations scoutes de Grande-Bretagne qui suivent la situation des Iles de Barbuda et Anguilla et des Pays-Bas directement concerné par la partie hollandaise de l’ ile St Martin
Si Irma, ouragan de niveau 5, a été d’une très rare violence, les Antilles sont chaque année confrontées au risque cyclonique. Conscients de cette situation, et des catastrophes humaines et matérielles que cela peut représenter, les Scouts et Guides de France de Martinique et de Guadeloupe ont mis en place plusieurs actions : une formation aux risques et aux premiers secours, mais également un plan d’intervention.
Nous avons élaboré un projet de mobilisations de moyens humains et matériels. Ainsi, en cas de crise, nous pouvons venir en aide aux populations avec nos techniques et nos moyens”.
Ce week-end, un nouvel ouragan, José, a tenu les îles de Saint-Martin et Saint-Barthelemy en haleine, finalement épargnées. La situation sur place est toujours tournée vers l’urgence, mais les Scouts et Guides de France agiront donc dès que possible pour venir en aide à Saint-Martin.

 

[…]

Cet article vous intéresse ? Pour en lire la suite cliquez ici 


Dernières news sur les catastrophes naturelles en cours (Vous pouvez proposer 1 news):

1 2 3 17

Voir les news plus anciennes

 

Share
Top