Les solutions de stockage d’électricité par batterie améliorent considérablement l’autoconsommation individuelle, notamment photovoltaïque, en la libérant des contraintes de l’intermittence et en augmentant la part d’électricité auto-consommée. De l’Allemagne, pays phare du photovoltaïque en maison individuelle, jusqu’aux kits solaires qui se multiplient en Afrique, les utilisateurs plébiscitent cette solution.

Certains experts affirment que le stockage d’électricité par batterie ne marche pas bien, qu’il n’est pas la solution idoine, qu’il génère trop de polluants non recyclables (ce point là est totalement vrai), que la technologie n’est pas mature.

S’il semble probable que l’emballement autour des batteries Lithium-Ion aura sa fin et que cette technologie finira par être remplacée par une autre méthode de stockage, notamment pour les unités de grande capacité, le stockage de l’électricité à échelle d’un foyer séduit de plus en plus de consommateurs. Et, pour une technologie pas encore mature, les batteries donnent des résultats plus que satisfaisants !

Une batterie pour répondre à l’intermittence des EnR

Associer une batterie à ses panneaux photovoltaïques permet en effet d’étendre le spectre de consommation de l’électricité que l’on produit. Une batterie suffisamment puissante peut résoudre l’intermittence de l’énergie solaire, et prendre son relai pendant la nuit.

[…]


Cet article vous intéresse ? Pour en lire la suite cliquez ici 


Dernières news sur l’environnement en cours (Vous pouvez proposer 1 news):

1 2 3 35

Voir les news plus anciennes