[googlemaps https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m18!1m12!1m3!1d2620.2104919260814!2d1.929988615238495!3d48.94947770224358!2m3!1f0!2f0!3f0!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x47e68dfc09fb1095%3A0x69abf0b5bb0cb8a8!2s15+Rue+des+Fontenelles%2C+78920+Ecquevilly!5e0!3m2!1sfr!2sfr!4v1468859643219&w=600&h=450]
Home / news / Cameroun: les « groupes d’auto-défense » face à Boko Haram

Cameroun: les « groupes d’auto-défense » face à Boko Haram

Membres d’un groupe d’auto-défense , à Kerawa au Cameroun, près de la frontière nigériane.

Armes de fabrication artisanale à l’épaule, deux civils surveillent une des entrées de Kolofata, ville tout au nord du Cameroun près du Nigeria dans la ligne de mire de Boko Haram.

Face aux attentats du groupe jihadiste nigérian, à l’origine de plus de 1.500 morts au Cameroun, ces civils ont constitué des groupes d’auto-défense qui se battent bénévolement au péril de leurs vies.

A Kolofata, cinq check-points assurent ainsi nuit et jour la surveillance du centre et des quatre entrées.

Armés de fusils artisanaux et de machette, quatre hommes sur un des barrages les plus sensibles de la ville filtrent les entrées en provenance de Kerawa, localité frontalière située à une vingtaine de kilomètres.

En juillet 2014, une colonne de plus de 100 Boko Haram était partie de Kerawa pour attaquer Kolofata, enlevant l’épouse d’un vice-Premier ministre camerounais, Amadou Ali, et seize autres personnes, dont un notable.

Le redoutable chef de la secte, Abubakar Shekau, très mobile depuis des mois du fait de la pression des armées régionales, a été signalé à maintes reprises du côté nigérian le long de la ligne frontalière près de Kerawa.

[…]

Cet article vous intéresse ? Pour en savoir la suite cliquez ici ou copiez collez le lien situé en fin d’article

Auteur :
Africatime et AFP
Url de l'article :
http://fr.africatime.com/toute_lafrique/articles/cameroun-les-groupes-dauto-defense-face-boko-haram
Share
Top