[googlemaps https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m18!1m12!1m3!1d2620.2104919260814!2d1.929988615238495!3d48.94947770224358!2m3!1f0!2f0!3f0!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x47e68dfc09fb1095%3A0x69abf0b5bb0cb8a8!2s15+Rue+des+Fontenelles%2C+78920+Ecquevilly!5e0!3m2!1sfr!2sfr!4v1468859643219&w=600&h=450]
Home / news / Centrafrique : les crimes impunis risquent de se répéter

Centrafrique : les crimes impunis risquent de se répéter

Un enfant du camp de réfugiés de Mpoko, près de l’aéroport de Bangui, le 15 novembre 2016. © Jerome Delay/AP/SIPA

Ce 15 février 2017, le ministre centrafricain de la Justice a annoncé la nomination de Toussaint Muntazini Mukimapa de la République démocratique du Congo (RDC) comme Procureur de la Cour Pénale Spéciale (CPS).

 

Ceci marque un pas important vers la concrétisation de cette cour hybride et vers la réalisation des attentes du peuple centrafricain de voir enfin jugés les suspects présumés auteurs des crimes de droit international commis pendant la crise de 2013.

« J’ai perdu confiance dans la justice de mon pays. Et je ne pense pas qu’un jour ceux qui ont tué mon bébé puissent être jugés », dit Sandrine.

Ces mots résonnent encore dans ma tête quatre mois après ma rencontre avec Sandrine dans le cadre d’une mission de recherche sur les crimes commis pendant la crise que traverse leur pays depuis 2013.

Je la revois encore dans sa modeste robe en wax, tenant dans ses mains menues les quelques faibles éléments de preuve dont elle dispose et qui attestent de la tragédie dont elle a été à la fois témoin et victime.

Amina, quant à elle, a relaté les difficultés auxquelles elle a été confrontée lorsqu’elle a tenté d’engager une procédure judiciaire au tribunal de grande instance de Bangui, sur le viol dont elle et sa petite fille Aicha ont été victimes pendant le même conflit. Et suite auquel Aicha a contracté le VIH et est tombée enceinte.

Sandrine et Amina, à l’instar des dizaines de personnes avec lesquelles nous nous sommes entretenues en juin et octobre de l’année dernière, avaient exprimé des réserves, voire des doutes sur les capacités de la justice nationale, en l’état actuel, à rendre justice.

[…]

Cet article vous intéresse ? Pour en voir la suite cliquez ici ou copiez collez le lien situé en fin d’article

Auteur :
Balkissa Idé Siddo et Jeune Afrique
Url de l'article :
http://www.jeuneafrique.com/404143/societe/centrafrique-crimes-impunis-risquent-de-se-repeter/
Share
Top