[googlemaps https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m18!1m12!1m3!1d2620.2104919260814!2d1.929988615238495!3d48.94947770224358!2m3!1f0!2f0!3f0!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x47e68dfc09fb1095%3A0x69abf0b5bb0cb8a8!2s15+Rue+des+Fontenelles%2C+78920+Ecquevilly!5e0!3m2!1sfr!2sfr!4v1468859643219&w=600&h=450]
Home / news / Changement climatique et migration de masse : une menace grandissante pour la sécurité mondiale

Changement climatique et migration de masse : une menace grandissante pour la sécurité mondiale

Les dirigeants mondiaux qui se sont réunis le mois dernier dans la capitale bangladaise pour mener des discussions sur une nouvelle politique migratoire internationale n’ont fait qu’effleurer le phénomène qui, selon les experts, sera bientôt un moteur important des mouvements migratoires : le changement climatique.

« Le système international est en plein déni », a dit A.N.M. Muniruzzaman, major général à la retraite et actuel dirigeant de l’Institut sur les études pour la paix et la sécurité du Bangladesh.

Le Forum mondial sur la Migration et le Développement de Dacca s’est tenu moins de deux mois après l’engagement pris par les Etats membres des Nations Unies de mettre en place un Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières. Le changement climatique, considéré comme un sous-thème, a seulement été abordé lors d’une table ronde de la conférence. D’après M. Muniruzzaman, ceci est habituel dans ce genre de conférences.

« Pour faire face au mieux à la crise à venir, c’est maintenant que nous devons nous réunir – nous aurions dû le faire hier – pour parler de la manière dont la gestion sera mise en œuvre », a-t-il dit à l’occasion d’un entretien organisé dans ses bureaux de Dacca, la capitale surpeuplée du Bangladesh.

Les organisations comme le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) sont bien conscientes des risques, et elles déclarent œuvrer pour mettre le changement climatique au cœur des débats politiques. Lors de la table ronde organisée à Dacca, Michele Cavinato, directeur de l’Unité Asile et Migration du HCR, a qualifié le changement climatique de « défi crucial de notre époque ».

Des évaluations difficiles à mener

Il est difficile de déterminer avec exactitude le nombre de personnes qui seront forcées de se déplacer lorsque les effets du changement climatique s’accentueront dans les décennies à venir. Mais les déplacements de masse sont déjà une réalité, car le changement climatique contribue aux catastrophes naturelles, telles que la désertification, les sécheresses, les inondations et les tempêtes violentes.

Entre 2008 et 2015, les catastrophes naturelles ont déplacé environ 203 millions de personnes à travers le monde, et les risques ont été multipliés par deux depuis les années 1970, d’après le Rapport mondial sur les déplacements internes 2016du Conseil norvégien pour les réfugiés.

La plupart des déplacements ont lieu à l’intérieur des pays, mais les individus contraints de franchir des frontières ne sont pas considérés comme réfugiés, car la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés ne reconnait que les personnes qui fuient la guerre ou la persécution.

« Il y a un vide juridique quand on parle d’assistance et de protection aux personnes qui franchissent des frontières dans le contexte d’une catastrophe naturelle et du changement climatique », a dit à IRIN Marine Franck, en charge de la question des déplacements provoqués par le changement et les catastrophes climatiques.

Un autre aspect du changement climatique, qui complique l’évaluation du nombre exact de personnes déplacées par le phénomène, est qu’il constitue « un multiplicateur de risques ». Cela veut dire qu’il accroît le risque d’alimenter d’autres moteurs de la migration forcée, tels que les conflits ; ainsi, les réfugiés qui fuient une guerre fuient peut-être aussi les effets du changement climatique. Le phénomène entraîne aussi souvent des catastrophes à évolution lente, comme les sécheresses, qui affectent progressivement les moyens de subsistance des populations.

Le nombre de personnes déplacées par le changement climatique dépend en grande partie des efforts mis en œuvre par les pays aujourd’hui pour atténuer les effets à venir.

[…]

Cet article vous intéresse ? Pour en voir la suite, cliquez ici ou copiez collez le lien situé en fin d’article
Auteur :
Irin News
Url de l'article :
http://www.irinnews.org/fr/analyses/2017/01/19/changement-climatique-et-migration-de-masse-une-menace-grandissante-pour-la
Share
Top