[googlemaps https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m18!1m12!1m3!1d2620.2104919260814!2d1.929988615238495!3d48.94947770224358!2m3!1f0!2f0!3f0!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x47e68dfc09fb1095%3A0x69abf0b5bb0cb8a8!2s15+Rue+des+Fontenelles%2C+78920+Ecquevilly!5e0!3m2!1sfr!2sfr!4v1468859643219&w=600&h=450]
Home / news / Cinq rares succès humanitaires de l’année 2016 et quelques mises en garde

Cinq rares succès humanitaires de l’année 2016 et quelques mises en garde

201512151836080846
Un groupe de 163 réfugiés syriens (ici Kevork Jamkossian et sa fille, Madeleine) a été accueilli par Justin Trudeau, le Premier ministre canadien, et Kathleen Wynne, la Première ministre de l’Ontario, le 10 décembre 2015. BPM du Canada)

S’il est difficile de tirer un bilan positif au terme d’une année aussi tragique que 2016, quelques réussites sont à relever. Voici quelques-uns des succès enregistrés récemment sur le plan humanitaire, assortis de nos mises en garde 

L’entrée en vigueur de l’accord de Paris

Etant donné que l’année 2016 a battu un nombre de records peu enviables dans le domaine du réchauffement climatique, il semblait judicieux que l’accord de Paris pour la lutte contre le changement climatique, adopté par 195 pays dans la capitale française en décembre 2015, entre en vigueur et soit mis en œuvre sans délai. La première étape, la plus facile, a été franchie de façon étonnamment rapide – un nombre suffisant de parlements l’avaient ratifié avant même que les délégués se réunissent à Marrakech au mois de novembre pour la réunion de suivi de la conférence de Paris, la COP22. Mais en ce qui concerne la mise en œuvre, le diable est dans les détails, et beaucoup dépendra de la mesure dans laquelle les pays respecteront les contributions définies au niveau national et qui sous-tendent l’accord de Paris. Des plans ont été mis en place pour que les pays approuvent un nouvel ensemble de règles qui envisagent de leur laisser la responsabilité de leur progrès à partir de 2020.

Mise en garde : petit problème, un climato-sceptique, Donald J. Trump, a été élu président du pays qui a été le moteur de l’accord de Paris. Et, même si le président Trump ne peut (et/ou choisit de ne pas) torpiller l’une des dernières pièces de l’héritage de son prédécesseur, l’accord pourrait encore être insuffisant et arriver trop tard. Des études montrent que, si les objectifs nationaux sont atteints, la planète se réchauffera quand même de 2,7 degrés d’ici à la fin du siècle – une élévation de température qui aurait des conséquences désastreuses.

L’EI perd du terrain

Les mauvaises nouvelles se sont accumulées cette année, mais le fait que le soi-disant Etat islamique perde le contrôle de zones qu’il tenait auparavant représente une lueur d’espoir pour les populations civiles qui ont vécu sous son règne de terreur. Le groupe a été chassé de ses positions stratégiques en Irak – Ramadi et Fallouja – et a perdu Al-Chaddadeh, dans la province syrienne d’Hassaké, ainsi que Manbij, près de la frontière turque. Les forces libyennes, avec le soutien aérien des Etats-Unis, viennent de reprendre Syrte à l’EI. Le groupe ne contrôle plus de territoires dans le pays, mais certains de ses membres demeurent actifs. L’armée irakienne et ses alliés progressent lentement vers Mossoul, son dernier bastion en Irak – si l’armée sort victorieuse dans cette ville, Raqqa, en Syrie, sera son principal bastion, même si le groupe est toujours présent dans et autour de Palmyre.

Mise en garde : nous répugnons à dire qu’une campagne militaire est « bonne » – l’offensive de l’armée irakienne contre l’EI à Fallouja a donné lieu à un siège éprouvant, et on a signalé des actes de représailles à l‘encontre des populations civiles après la libération (actes souvent attribués aux milices alliées). Il faut également parler des victimes civiles  – les individus utilisés comme boucliers humains ou exécutés par l’EI alors qu’ils tentaient de fuir, les personnes tuées dans les frappes aériennes de la coalition, sans oublier les victimes innocentes des bombardements incessants ordonnés par les gouvernements russe et syrien. Autre source d’inquiétude : alors que le territoire contrôlé par l’EI se réduit, le groupe risque de multiplier les actions pour semer le chaos en organisant des attaques telles que celles qu’il mène régulièrement à Bagdad, ou récemment sur un marché de noël à Berlin.

Ceci étant dit, il est difficile d’oublier la joie des populations libérées du joug de l’EI – les femmes qui fument des cigarettes, les hommes qui coupent la barbe qu’ils avaient été contraints de laisser pousser et le retentissement des cloches des églises.

[…]

Cet article vous intéresse ? Pour en voir la suite cliquez ici ou copiez coller le lien situé en fin d’article.

Auteur :
Irin News
Url de l'article :
http://www.irinnews.org/fr/analyses/2016/12/29/cinq-rares-succs-humanitaires-de-lanne-2016-et-quelques-mises-en-garde
Share
Top