[googlemaps https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m18!1m12!1m3!1d2620.2104919260814!2d1.929988615238495!3d48.94947770224358!2m3!1f0!2f0!3f0!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x47e68dfc09fb1095%3A0x69abf0b5bb0cb8a8!2s15+Rue+des+Fontenelles%2C+78920+Ecquevilly!5e0!3m2!1sfr!2sfr!4v1468859643219&w=600&h=450]
Home / news / Climat : au Sahel, trois fois plus de tempêtes extrêmes en 35 ans

Climat : au Sahel, trois fois plus de tempêtes extrêmes en 35 ans

Les calamités continuent de s’abattre sur le Sahel, où la fréquence des tempêtes extrêmes a plus que triplé ces 35 dernières années, du fait du réchauffement climatique, révèle une étude parue mercredi.

A l’avenir, cette fragile région africaine doit s’attendre à subir encore plus de pluies torrentielles, à l’origine d’inondations et de risque sanitaire accru dans des villes souvent dépourvues d’infrastructures adéquates, préviennent les chercheurs.

« Nous avons été choqués de voir la rapidité des bouleversements dans cette région », dit Christopher Taylor, du Centre for Ecology and Hydrology (CEH) britannique.

L’analyse des données satellitaires recueillies de 1982 à 2016 montre une hausse constante du nombre de ces épisodes extrêmes, 3 à 4 fois plus fréquents qu’il y a 35 ans : il s’en produit en moyenne aujourd’hui quelque 80 sur les quatre mois de mousson (juin-septembre), contre une vingtaine avant.

Les tempêtes sahéliennes sont « parmi les plus explosives de la planète », souligne l’équipe, qui présente ses conclusions à Vienne à l’assemblée de l’Union européenne des géosciences.

Ces gigantesques orages fournissent désormais 90% des pluies au Sahel.Mais ils n’arrangent en rien la situation d’une zone déjà mise à mal par 20 ans de sécheresse historique dans les années 1970-80.

[…]

Cet article vous intéresse ? Pour en lire la suite cliquez ici ou copiez collez le lien situé en fin d’article


Dernières news sur les catastrophes naturelles en cours (Vous pouvez proposer 1 news):

1 2 3 17

Voir les news plus anciennes

Auteur :
Africa1,AFP
Url de l'article :
http://www.africa1.com/spip.php?article77575
Share
Top