[googlemaps https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m18!1m12!1m3!1d2620.2104919260814!2d1.929988615238495!3d48.94947770224358!2m3!1f0!2f0!3f0!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x47e68dfc09fb1095%3A0x69abf0b5bb0cb8a8!2s15+Rue+des+Fontenelles%2C+78920+Ecquevilly!5e0!3m2!1sfr!2sfr!4v1468859643219&w=600&h=450]
Home / news / Crise de l’eau au Cap: la double peine pour le township de Khayelitsha.

Crise de l’eau au Cap: la double peine pour le township de Khayelitsha.

Le fameux «jour zéro», tant redouté, où l’eau ne coulera plus des robinets à cause de la grave sécheresse qui frappe l’Afrique australe, n’est plus fixé au 4 juin mais au 4 juillet 2018. Ce nouveau recul est dû aux récentes précipitations conjuguées aux efforts de la population exhortée à réduire sa consommation d’eau par la municipalité du Cap où l’état de catastrophe naturelle est décrété.

© Kristin Palitza / DPA

Dans le township de Khayelitsha, au Cap (Afrique du Sud).

Thembeka Mdyogolo vit dans une cahute de tôle ondulée avec ses 5 enfants. En l’absence d’eau courante, cette femme de 46 ans fait quotidiennement plusieurs voyages avec son seau de 25 litres sur la tête qu’elle va remplir au puits. Elle doit s’en tenir à la consommation recommandée aux Captoniens: 50 litres par jour et par personne, soit l’équivalent d’une douche de 3 minutes.  Si le «Jour Zéro» se produit, la quantité d’eau dont pourront disposer les habitants de la 2e ville sud-africaine sera réduite de moitié et distribuée dans 200 points de collecte. A cause de la très grave sécheresse, aggravée par le phénomène  El Nino, Le Cap a réduit, depuis 2016, de moitié sa consommation de 1,1 milliard de litres par jour à environ 523 millions de litres.  A ces restrictions draconiennes se sont ajoutées de nouvelles fortes pluies permettant à la région de commencer à reconstituer ses réserves d’eau.

Cet article vous intéresse ?


Dernières news sur la santé (Vous pouvez proposer 1 news sur ce sujet):

1 2 3 21

Voir les news plus anciennes

Share
Top