[googlemaps https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m18!1m12!1m3!1d2620.2104919260814!2d1.929988615238495!3d48.94947770224358!2m3!1f0!2f0!3f0!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x47e68dfc09fb1095%3A0x69abf0b5bb0cb8a8!2s15+Rue+des+Fontenelles%2C+78920+Ecquevilly!5e0!3m2!1sfr!2sfr!4v1468859643219&w=600&h=450]
Home / news / Designer les camps de réfugiés

Designer les camps de réfugiés

Septembre 2015, la photo du petit Aylan gisant sur une plage turque émeut le monde entier. Novembre 2016, la jungle de Calais, le camp de migrants le plus emblématique de l’Hexagone abritant pas moins de 9 000 personnes, est démantelé. À peine plus d’une année a séparé les deux événements qui, à eux seuls, traduisent notre sentiment ambivalent envers cette crise migratoire qui agite ce début de XXIe siècle.

En 2015, on a comptabilisé 60 millions de migrants, parmi eux 20,2 millions sont considérés comme réfugiés. Et ce chiffre n’est pas prêt de décroître car les raisons de partir sont de plus en plus nombreuses : à l’instabilité économique et politique de certaines régions du globe est venue s’ajouter la menace du changement climatique qui a déjà commencé à entraîner des déplacements de populations. Face à cette arrivée massive de millions de personnes obligées de tout quitter pour survivre, des camps de fortune, formels ou sauvages, se dressent à quelques points stratégiques du globe, formant ainsi autant de villes en miniatures dont l’organisation et la construction trop souvent anarchique ne favorisent pas la reconstruction de soi. Car il ne faut pas oublier que ces personnes ne quittent pas tout ce qui faisait leur vie de gaîté de cœur. S’ajoutent au déracinement des conditions de voyage la plupart du temps quasi inhumaines accentuant d’autant plus le traumatisme à l’arrivée dans le camp.

Le migrant qui a vécu le déracinement et de mauvaises conditions de voyages est traumatisé à son arrivée dans le camp de réfugié.

(c) Elise Lecuyer

Comment, dès lors, favoriser la résilience dans ces camps de réfugiés ? C’est en s’intéressant à deux entités particulières, l’habitat et les espaces publics, que deux étudiantes en deuxième année de cycle master Ville durable de L’École de design Nantes Atlantique ont tenté de proposer des projets pour renouveler notre conception du camp de réfugiés et faciliter la reconstruction physique et psychologique. Retour sur leurs projets.

[…]

Cet article vous intéresse ? Pour en lire la suite cliquez ici ou copiez collez le lien en fin d’article


Dernières news sur les crises humanitaires en cours (Vous pouvez proposer 1 news):

1 2 3 39

Voir les news plus anciennes

Auteur :
Zélia Darnault et Demain La Ville
Url de l'article :
http://www.demainlaville.com/designer-camps-de-refugies/
Share
Top