[googlemaps https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m18!1m12!1m3!1d2620.2104919260814!2d1.929988615238495!3d48.94947770224358!2m3!1f0!2f0!3f0!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x47e68dfc09fb1095%3A0x69abf0b5bb0cb8a8!2s15+Rue+des+Fontenelles%2C+78920+Ecquevilly!5e0!3m2!1sfr!2sfr!4v1468859643219&w=600&h=450]
Home / news / Le FIP condamne l’arrestation de M. Lewis Mwape, directeur exécutif du Conseil zambien de développement social (ZCSD)

Le FIP condamne l’arrestation de M. Lewis Mwape, directeur exécutif du Conseil zambien de développement social (ZCSD)

Paris, 13 octobre 2017 – Le Directeur Exécutif du Conseil Zambien pour le Développement Social (ZCSD), M. Lewis Mwape et cinq autres dirigeants de la société civile et des droits de l’homme ont été arrêtés le 29 septembre 2017 et inculpés par la police zambienne.

L’arrestation a eu lieu après la tenue d’une manifestation portant sur un appel d’offre de 42 camions citernes acquis au coût d’1 million de dollars chacun, une transaction perçue par la population comme corrompue en raison du coût exorbitant des camions au regard du type et de la qualité des camions livrés.

Les 6 dirigeants demeurent sous caution de la police et doivent comparaître devant le tribunal le 27 octobre 2017.

Mais leur arrestation a été violemment condamnée par une partie de la population et est considérée comme « un étouffement du droit de réunion et de la liberté d’expression garantie par notre constitution républicaine », a déclaré Pascal Bwalya, Responsable des programmes à la ZCSD.

« C’est aussi une tentative d’instiller la peur par l’intimidation en recourant à la police de l’État pour réduire davantage l’espace civique et réprimer la voix des citoyens exigeant transparence et responsabilité dans l’utilisation des ressources publiques face à la pauvreté et aux inégalités croissantes », selon M. Bwalya.

Le FIP, le Forum international des plateformes nationales d’ONG dont le ZCSD est membre, a publiquement diffusé un message de solidarité condamnant les actions injustifiées de la police zambienne, jugées antidémocratique et représentant une violation des droits fondamentaux à la liberté d’expression et de réunion.

« Ces dernières années, l’espace civique et les droits d’association, de réunion pacifique et de liberté d’expression sont attaqués partout dans le monde, ce qui menace la santé de la démocratie et des sociétés. Notre rôle au FIP, avec nos membres, est de contester publiquement le rétrécissement de l’espace civique à l’échelle mondiale et d’insister afin que les droits de l’homme soient partout respectés », a déclaré M. Santibañez, Président du FIP.

Les graves difficultés rencontrées par les militants de la société civile actuellement en Zambie ne sont qu’un autre exemple du type de tactiques brutales utilisées pour tenter de restreindre leur liberté d’agir au nom de leurs communautés. Ces tactiques incluent une législation répressive, des restrictions sur le financement, un lourd fardeau administratif, l’exclusion des OSC et leur participation à l’élaboration des politiques publiques et même l’utilisation de la violence, de menaces, pouvant aller jusqu’au meurtre conclut M. Santibañez.

Merci de partager ce message largement et de rejoindre le FIP et ses membres dans leur lutte pour la démocratie et la défense des droits des personnes partout dans le monde.

***
À propos du FIP
Le FIP est un réseau mondial de 64 plates-formes nationales et de 6 coalitions régionales, rassemblant plus de 22 000 ONG qui promeuvent un changement politique, économique et social transformateur pour parvenir à un monde juste et durable pour tous.
www.ifp-fip.org

 

[…]

 

Cet article vous intéresse ? Pour en lire la suite cliquez ici ou copiez collez le lien situé en fin d’article

 

Dernières news sur le développement en cours (Vous pouvez proposer 1 news):

1 2 3 18

Share
Top