[googlemaps https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m18!1m12!1m3!1d2620.2104919260814!2d1.929988615238495!3d48.94947770224358!2m3!1f0!2f0!3f0!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x47e68dfc09fb1095%3A0x69abf0b5bb0cb8a8!2s15+Rue+des+Fontenelles%2C+78920+Ecquevilly!5e0!3m2!1sfr!2sfr!4v1468859643219&w=600&h=450]
Home / news / Gambie : Le bout du tunnel

Gambie : Le bout du tunnel

Le départ annoncé du président Jammeh de la Gambie,  à l’issue d’une longue journée de tractations hier, vendredi 20 janvier, entre les médiateurs, les chefs d’Etat de la Guinée et de la Mauritanie, Alpha Condé et Mohamed Ould Abdel Aziz et le désormais ex homme fort de Banjul, n’est toujours pas acté (tard hier soir, au moment du bouclage). Nos sources sont optimistes quant à la possibilité d’un accord, mais pas avant ce samedi matin. D’ailleurs, les mêmes sources indiquent que les Présidents Condé et Abdel Aziz vont passer la nuit à Banjul. Les deux parties se concentrent sur les termes de l’accord qui pourrait être acté ce samedi matin. Le bout du tunnel

La médiation des présidents Alpha Condé de la Guinée et Mohamed Ould Abdel Aziz est sur le point de porter ses fruits. Des sources bien informées parlent des «très bonnes dispositions» de Jammeh à quitter le pays. Les deux parties seraient en train de travailler sur les modalités de l’accord qui n’est pas encore acté jusqu’à tard hier soir. Nos sources affirment même que le protocole ne serait pas prêt avant ce samedi matin. D’ailleurs, les chefs d’Etat guinéen et mauritanien devraient passer la nuit du vendredi à samedi à Banjul.

Mais que de péripéties pour en arriver à la délivrance, d’un accord paraphé pour extraire Yaya Jammeh d’une plus que probable confrontation avec les forces de la CEDEAO.

Dire qu’on pourrait faire l’économie de toutes ces tractations, c’est aussi ignorer jusqu’à ce qui se jouait dans les travées du Palais de la State House et qui a constitué un gros écueil pour coucher le protocole final sur papier à la convenance des différentes parties.

Le briefing de Mouhamed Abdoul Aziz de la Mauritanie à son homologue guinéen sur la détermination de Yaya Jammeh à aller jusqu’au bout de sa logique de « refuser de quitter le pouvoir sans que la cour suprême n’ait étudié sur son recours en annulation des élections », a bien préparé le président Alpha Condé à roder son discours.

Finalement, renseignent nos sources, « Yaya Jammeh qui a toujours paru impénétrable aux sentiments a cédé sur l’affectif ». Et, Alpha Condé a mis toutes les chances de son côté jusqu’à mobiliser la fibre maternelle du président déchu de la Gambie.

FatouAssombyBodiang, la mère de Yaya Jammeh a été mobilisée aussi en renfort du président Condé, de même que la « vice-présidente » Aïssatou Ndiaye Seydi qui bien que démissionnaire (en réalité elle a été libérée de sa charge de vice-présidente par Jammeh du fait de son âge et de son statut de femme, pour ne pas l’exposer dans le bras de fer avec la CEDEAO NDLR) est restée en très bons termes avec son président.

[…]

Cet article vous intéresse ? Pour en voir la suite cliquez ici ou copiez collez le lien situé en fin d’article

Auteur :
Sud Online
Url de l'article :
http://www.sudonline.sn/le-bout-du-tunnel_a_33179.html
Share
Top