[googlemaps https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m18!1m12!1m3!1d2620.2104919260814!2d1.929988615238495!3d48.94947770224358!2m3!1f0!2f0!3f0!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x47e68dfc09fb1095%3A0x69abf0b5bb0cb8a8!2s15+Rue+des+Fontenelles%2C+78920+Ecquevilly!5e0!3m2!1sfr!2sfr!4v1468859643219&w=600&h=450]
Home / news / En Inde, une entreprise recycle les fleurs sacrées qui polluent le Gange.

En Inde, une entreprise recycle les fleurs sacrées qui polluent le Gange.

En Inde, dans les temples hindous, les fleurs sont un élément essentiel et toutes les statues de divinités sont couvertes de pétales rouges, oranges ou jaunes. Mais, cultivées en masse, ces fleurs regorgent de pesticides et autres produits chimiques, et polluent lourdement quand elles sont jetées dans le fleuve Gange. À Kanpur, dans le nord du pays, deux entrepreneurs ont monté une entreprise de recyclage de ces fleurs, qui en plus emploie des femmes en situation d’extrême pauvreté .

Karan Rastogi et Ankit Agarwal ont tous les deux grandi à Kanpur, la neuvième ville d’Inde, au bord du Gange. Elle est connue pour son industrie du cuir, laquelle cause une importante pollution dans l’atmosphère de la ville. C’est ce qui a incité Karan et Ankit à créer, en décembre 2014, leur entreprise HelpUsGreen : à défaut de s’attaquer à la pollution des usines et des tanneries de la ville, ils ont décidé de combattre une autre source de pollution, celle causée par les fleurs données en offrande dans les temples hindous et jetées ensuite dans le Gange.

 
Une vache rumine au milieu de restes de fleurs. 
Des fleurs usagées dans camion, en chemin vers l’usine de HelpUsGreen.
HelpUsGreen collecte les fleurs usagées et les transforme en produits organiques, notamment des bâtons d’encens.

« Les produits chimiques des fleurs ont un effet dévastateur sur l’eau »

Meleah Moore travaille pour Help Us Green. Elle estime que les fleurs représentent jusqu’à 16 % des polluants du Gange.

Ces fleurs sont partout. Vous les trouvez à la vente dans les rues, surtout près des temples, et tout le monde en achète, on va toujours au temps avec ces offrandes. Mais elles finissent par être jetées dans le Gange, qui est un fleuve sacré : le fait d’y jeter les fleurs fait partie du processus, il faut se débarrasser des fleurs offertes aux dieux de la manière la plus sacrée possible.

[…]

Cet article vous intéresse ? Pour en lire la suite cliquez ici 


Dernières news sur les innovations (Vous pouvez proposer 1 news sur ce sujet):

1 2 3 13

Voir les news plus anciennes

Share
Top