[googlemaps https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m18!1m12!1m3!1d2620.2104919260814!2d1.929988615238495!3d48.94947770224358!2m3!1f0!2f0!3f0!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x47e68dfc09fb1095%3A0x69abf0b5bb0cb8a8!2s15+Rue+des+Fontenelles%2C+78920+Ecquevilly!5e0!3m2!1sfr!2sfr!4v1468859643219&w=600&h=450]
Home / news / Indre : une collecte de dons pour accueillir deux familles de Syriens

Indre : une collecte de dons pour accueillir deux familles de Syriens

Alep, Syrie, en juillet 2015
Alep, Syrie, en juillet 2015 © Maxppp – Ameer al-Halbi

L’association Accueil du coeur 36 a besoin de 2 000 à 10 000 euros pour accueillir et subvenir aux besoins de deux familles syriennes qui seront accueillies à Argenton-sur-Creuse et à Mosnay.

Les lieux se remplissent petit à petit, de la nourriture, des jouets, des meubles. Les lits et le réfrigérateur sont déjà arrivés, le canapé, le fauteuil et la gazinière ont été déposés samedi 21 janvier. Ils meublent le futur appartement d’une famille syrienne, à Argenton-sur-Creuse. L’autre famille vivra à Mosnay.

« Leur permettre de souffler un petit peu »

Ces deux familles sont encore en Syrie, à Damas, où elles se sont réfugiées quelques années auparavant, fuyant les conflits à Alep. Deux parents et trois enfants à chaque fois. Tous très attendues, notamment par Catherine Raverdy, les yeux lumineux quand elle parle d’eux.

C’est vrai que maintenant on a envie de voir ces couples et ces enfants et de leur permettre peut-être de souffler un petit peu ici quelques temps.

Mais une fois en France, les Syriens ne recevront aucune aide de l’Etat, tant que le statut de réfugiés ne leur sera pas accordé – ce qui peut prendre plusieurs mois, voire plusieurs années, et n’auront pas le droit de travailler.

Appel au dons : 2 000 à 10 000 euros pour les aider

Ils seront hébergés dans deux appartements loués par l’association Accueil du coeur 36, mais qui sont mis gratuitement à leur disposition par les deux mairies concernées. Néanmoins, l’association devra payer toutes les charges.

Les migrants, eux, devront payer tout ce qui concerne leur vie privée, leur nourriture, leurs vêtements, leurs trajets vers Orléans pour faire leurs papiers, leurs soins médicaux, etc. « Tout ça, ça a un coût », tranche Catherine.

Pendant ses longs mois de préparation à l’accueil des Syriens depuis l’été 2016 – objectif de la création du collectif en 2015 – l’association a donc accumulé des meubles, du linge, etc., mais il lui manque encore des fonds pour la vie quotidienne. Alors elle a lancé une cagnotte sur le site ulule.com. La barre est mise à 2 000 euros, mais en vérité, 10 000 euros est une somme qui correspond mieux aux besoins.

Catherine Raverdy fait appel aux générosités, à ceux qui, comme elle, n’ont plus envie de « rester passif devant leur télévision », ceux qui ont envie de se rendre utile. Le 26 janvier à 19h, 1 625 euros avaient été donnés, par cinquante-quatre contributeurs différents, habitant dans l’Indre et ailleurs.

Auteur :
Armêl Balogog, France Bleu Berry et France Bleu
Url de l'article :
https://www.francebleu.fr/infos/societe/indre-une-collecte-de-dons-pour-accueillir-deux-familles-de-syriens-1485042439
Share
Top