[googlemaps https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m18!1m12!1m3!1d2620.2104919260814!2d1.929988615238495!3d48.94947770224358!2m3!1f0!2f0!3f0!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x47e68dfc09fb1095%3A0x69abf0b5bb0cb8a8!2s15+Rue+des+Fontenelles%2C+78920+Ecquevilly!5e0!3m2!1sfr!2sfr!4v1468859643219&w=600&h=450]
Home / news / Inondations à Kinshasa : « Les autorités nous ont abandonnés »

Inondations à Kinshasa : « Les autorités nous ont abandonnés »

Inondations à Kinshasa

« Que la colère de Dieu s’abatte sur le gouvernement ! » Dans son désarroi, Albert Isemongo hurle contre les autorités congolaises alors qu’il s’affaire à évacuer les détritus qui s’amoncellent devant sa porte, après les crues provoquées par des pluies torrentielles mardi matin à Kinshasa.

« Les autorités nous ont abandonnés », peste-t-il en montrant les meubles sortis de sa maison cossue et qui émergent d’un eau boueuse noirâtre, au milieu de monceaux de cadavres de bouteilles en plastique en suspension.

La rivière Kokolo, qui passe non loin, est brusquement sortie de son lit sous l’effet d’une pluie diluvienne commencée peu avant le lever du jour et qui a duré une bonne partie de la matinée.

Des constructions en béton empiètent sur le lit du cours d’eau, qu’elles réduisent sensiblement, accélérant la débit en cas de crue.

M. Isemongo accuse certains propriétaires, des « intouchables » au gouvernement, d’être responsables du drame qui vient de se jouer. Pour lui, pas de doute, « ces inondations sont la conséquence de ces constructions anarchiques ».

Situé dans le nord de la capitale de la République démocratique du Congo, GB, le quartier de M. Isemongo, est une des zones les plus chic et huppées de Kinshasa, mégapole d’environ dix millions d’habitants largement dépourvue d’infrastructures de voirie et dont l’immense majorité croupit dans la misère.

Mais face à la colère du ciel, les habitants de GB se retrouvent pour une fois sur un pied d’égalité avec ceux des autres quartiers de la Cité, moins bien lotis.

A Bandalungwa, quartier majoritairement habité par des fonctionnaires ou des petits commerçants, la rivière Makelele a elle aussi quitté son lit. Mais les riverains, habitués à ces crues soudaines, sont parés : des empilements de sacs de sable ou des murets servent de digues devant les habitations.

Pendant que M. Isemongo s’active à nettoyer la rue devant sa maison avec de jeunes habitants armés de pelles et de balais, des riverains pleurent une jeune « mama » vendeuse de pain qui, selon leur témoignage, s’est noyée devant eux.

[…]

Cet article vous intéresse ? Pour en voir la suite cliquez ici ou copiez collez le lien situé en fin d’article

Enregistrer

Auteur :
Bienvenu-Marie BAKUMANYA et Africatime
Url de l'article :
http://fr.africatime.com/toute_lafrique/articles/inondations-kinshasa-les-autorites-nous-ont-abandonnes
Share
Top