[googlemaps https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m18!1m12!1m3!1d2620.2104919260814!2d1.929988615238495!3d48.94947770224358!2m3!1f0!2f0!3f0!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x47e68dfc09fb1095%3A0x69abf0b5bb0cb8a8!2s15+Rue+des+Fontenelles%2C+78920+Ecquevilly!5e0!3m2!1sfr!2sfr!4v1468859643219&w=600&h=450]
Home / news / L’accord sur les réfugiés avec la Turquie représente un danger pour les droits humains

L’accord sur les réfugiés avec la Turquie représente un danger pour les droits humains

L’accord sur les réfugiés entre l’Union européenne (UE) et la Turquie a rendu les conditions de vie de milliers de réfugiés et de migrants dangereuses et sordides, et il ne doit pas être reproduit avec d’autres pays, a déclaré Amnesty International mardi 14 février, à l’approche du premier anniversaire de cet accord.

En raison de cet accord, qui visait à renvoyer les demandeurs d’asile en Turquie, considérant ce pays comme sûr pour eux, des milliers de personnes se retrouvent aujourd’hui exposées à des conditions dangereuses et sordides sur les îles grecques. Dans sa nouvelle synthèse, intitulée A Blueprint for Despair, Amnesty International recense également des cas de renvois illégaux de demandeurs d’asile vers la Turquie, en violation flagrante de leurs droits au regard du droit international.

« L’accord UE-Turquie est un désastre pour les milliers de personnes abandonnées à leur sort sur les îles grecques, dans une situation dangereuse, désespérée et apparemment sans issue, a déclaré Gauri van Gulik, directrice adjointe du programme Europe d’Amnesty International.

« Il est tout à fait hypocrite pour les dirigeants européens de présenter fièrement l’accord UE-Turquie tout en fermant les yeux sur le coût bien trop élevé de cet accord sur celles et ceux qui en subissent les conséquences.  »

ENTASSÉS LES UNS SUR LES AUTRES, DANS DES CONDITIONS SORDIDES

À l’entrée en vigueur de l’accord, tous les réfugiés et migrants ont automatiquement été placés dans des centres de détention. Même si le régime de détention n’est plus aussi strict, les personnes qui se trouvent dans les camps ne sont toujours pas autorisées à quitter les îles. De fait, elles sont contraintes de vivre dans la misère pendant des mois, dans des camps surpeuplés. Il n’y a pas d’eau chaude, l’alimentation est médiocre, les installations sanitaires sont insuffisantes, et les soins médicaux inadaptés.

[…]

Cet article vous intéresse ?  Pour en voir la suite cliquez ici ou copiez collez lien situé en fin d’article

Auteur :
Amnesty International
Url de l'article :
https://www.amnesty.be/je-veux-m-informer/actualites/article/l-accord-sur-les-refugies-avec-la-turquie-represente-un-danger-pour-les-droits
Share
Top