[googlemaps https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m18!1m12!1m3!1d2620.2104919260814!2d1.929988615238495!3d48.94947770224358!2m3!1f0!2f0!3f0!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x47e68dfc09fb1095%3A0x69abf0b5bb0cb8a8!2s15+Rue+des+Fontenelles%2C+78920+Ecquevilly!5e0!3m2!1sfr!2sfr!4v1468859643219&w=600&h=450]
Home / news / Les petites mains du recyclage marocain

Les petites mains du recyclage marocain

 

Cet article fait suite à une série de travaux réalisés autour de l’ouvrage « Que faire des restes ? » (Presses de Sciences Po, 2017). Les photographies sont de Pascal Garret. Sociologue et photographe indépendant, il collabore notamment avec des chercheurs en sciences sociales sur le thème de la récupération des déchets et de leur recyclage.

Donner une deuxième vie aux déchets tout en menant une vie d’exclus

En raison de leurs activités liées aux ordures et aux caractéristiques de leurs espaces de vie, les récupérateurs de déchets de Casablanca appartiennent aujourd’hui aux populations clairement exclues de la métropole et de la société marocaine.

Quand ils collectent dans les rues de la ville, ils sont souvent victimes de violences de la part des autorités et parfois même d’autres habitants.

Leurs espaces de vie et de travail, situés aux marges des quartiers légaux, sont régulièrement démolis ou menacés par le développement immobilier et par les projets de rénovation urbaine.

Pourtant, pour reprendre l’expression de l’anthropologue Delphine Corteel et du sociologue Stéphane Le Lay (ERES, 2011), ces « travailleurs des déchets » font un travail plus qu’utile, évitant le rejet direct de grandes quantités de matériaux dans les décharges et en leur offrant une nouvelle vie.

Les entretiens que nous avons eus à tous les niveaux de cette filière informelle de la récupération, depuis 2011 jusqu’à aujourd’hui, témoignent que ces récupérateurs, trieurs, semi-grossistes, recycleurs et transporteurs considèrent souvent leur travail de collecte et de transformation des matériaux comme un vrai métier et estiment que leur rôle est essentiel, en particulier dans un contexte où les questions environnementales sont plus que jamais à l’ordre du jour. D’après nos enquêtes sur place, plus d’un tiers des déchets ménagers casablancais échapperait ainsi à un simple enfouissement en décharge…

Loin de renvoyer au public une image de la misère et de la marginalité, bien au contraire, nous souhaitons ici mettre en lumière des personnes débarrassées du stigmate qui accompagne le contact avec l’ordure.

[…]

Cet article vous intéresse ? Pour en lire la suite cliquez ici ou copiez collez le lien en fin d’article


Dernières news sur l’environnement en cours (Vous pouvez proposer 1 news):

1 2 3 32

Voir les news plus anciennes

Auteur :
The Conversation
Url de l'article :
http://theconversation.com/les-petites-mains-du-recyclage-marocain-75348
Share
Top