[googlemaps https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m18!1m12!1m3!1d2620.2104919260814!2d1.929988615238495!3d48.94947770224358!2m3!1f0!2f0!3f0!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x47e68dfc09fb1095%3A0x69abf0b5bb0cb8a8!2s15+Rue+des+Fontenelles%2C+78920+Ecquevilly!5e0!3m2!1sfr!2sfr!4v1468859643219&w=600&h=450]
Home / news / Les risques d’une nouvelle intervention en Libye

Les risques d’une nouvelle intervention en Libye

UN peacekeepers in Mali

L’intervention de l’OTAN en Libye en 2011, peu après le soulèvement contre Mouammar Kadhafi, a été à l’époque saluée comme une « intervention humanitaire ». Son objectif, si l’on en croit du moins la résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies faisant office d’autorisation, était d’instaurer un cessez-le-feu et de mettre fin à des attaques contre les civils pouvant « constituer des crimes contre l’humanité ».

M. Kadhafi n’est plus là et les avions de combat étrangers non plus, mais la Libye est loin d’être stabilisée. Deux gouvernements s’opposent — l’un à Tobrouk et l’autre à Tripoli — et l’autoproclamé État islamique (EI) a profité du conflit et du chaos qui règne désormais dans le pays pour gagner du terrain. Les puissances étrangères s’inquiètent de l’avancée de ce mouvement dans cet État riche en pétrole. Le secrétaire d’État américain a beau exclure toute nouvelle intervention militaire, une telle action semble inéluctable.

Certains Libyens, obligés de fuir l’EI ou vivant sous son joug, commencent eux-mêmes à considérer une intervention étrangère comme étant la seule solution.

Abdelkader Abderrahmane, chercheur indépendant en géopolitique et spécialiste en sécurité africaine, analyse les dangereuses répercussions qu’aurait selon lui une telle intervention sur le continent.

Plus de cinq ans après le déclenchement du printemps arabe en Tunisie, l’histoire est sur le point de se répéter. Malgré les déclarations de certains dirigeants comme le ministre des Affaires étrangères italien Paolo Gentiloni, qui a affirmé que son pays n’interviendrait pas en Libye sans qu’un gouvernement d’union nationale lui en fasse la demande, les puissances occidentales recommandent vivement la création d’un tel gouvernement et se préparent discrètement à entrer en jeu. Mais elles devraient y réfléchir à deux fois : une nouvelle intervention aurait de graves conséquences pour l’Afrique, qui subit déjà le fléau de la radicalisation islamiste.

 

[…]

Cet article vous intéresse ? Pour en lire la suite cliquez ici ou copiez collez le lien situé en fin d’article


Dernières news sur les conflits en cours (Vous pouvez proposer 1 news):

1 2 3 75

Voir les news plus anciennes

Auteur :
Abdelkader Abderrahmane, IRIN NEWS
Url de l'article :
http://www.irinnews.org/fr/opinion/2016/03/28/les-risques-dune-nouvelle-intervention-en-libye
Share
Top