[googlemaps https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m18!1m12!1m3!1d2620.2104919260814!2d1.929988615238495!3d48.94947770224358!2m3!1f0!2f0!3f0!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x47e68dfc09fb1095%3A0x69abf0b5bb0cb8a8!2s15+Rue+des+Fontenelles%2C+78920+Ecquevilly!5e0!3m2!1sfr!2sfr!4v1468859643219&w=600&h=450]
Home / news / Une marche pacifique d’élèves réprimée violemment par la police gabonaise

Une marche pacifique d’élèves réprimée violemment par la police gabonaise

La capitale économique du Gabon Port-Gentil est marquée depuis ce matin pas des heurts et une énième répression et bavure policière sur des élèves qui manifestaient pacifiquement contre les dysfonctionnements scolaires enregistrés depuis le début de l’année. Les images des élèves grièvement blessés font réagir plusieurs gabonais à la liberté de réunion et de manifestation au Gabon suite à la crise qui secoue le secteur éducatif gabonais.

La liberté de réunion et de manifestation est loin d’être acquise en terre gabonaise. Au moment où les pro-régimes organisent des manifestations, des regroupements à la gloire du président gabonais dont l’élection est contestée aussi par l’opposition gabonaise que par l’Union européenne. Au Gabon les opposants n’ont pas le doit de se réunir ni de manifester pacifiquement dans un lieu public. Ou même de procéder à une marche citoyenne de contestation en voulant exprimer leur droit de manifester.

Cette mesure antidémocratique s’est élargie aux élèves gabonais. Depuis ce matin à Port-Gentil, les élèves ont été violemment réprimés par la police dont l’action résulte désormais à étouffer toute manifestation citoyenne contre le régime d’Ali Bongo. A coups de matraques et de bombes lacrymogène les élèves qui ont voulu manifester contre le gouvernement gabonais qui n’arrive pas à solutionner la crise de l’éducation gabonaise ont été violentés.

Tous les observateurs de la vie politique gabonaise s’accordent pour dire que le Gabon est un pays qui s’enracine dans une dictature sanguinaire. En effet, après 42 ans de pouvoir absolu d’Omar Bongo, le Gabon est dirigé de main des fers par Ali Bongo depuis sept ans. Ainsi, les libertés publiques, de réunion libertés d’expression, d’opinions et de la presse sont régulièrement bafouées comme ce fût le cas ce matin à Port-Gentil, lors d’un mouvement d’humeur des élèves des lycées de la capitale économique. On note également des chasses à l’homme, des arrestations arbitraires des membres de la société civile libre.
Lire la suite de l’article sur  http://info241.com

Enregistrer

Auteur :
Info241.com
Url de l'article :
http://info241.com/repression-policiere-les-eleves-de-port-gentil-prives-de-liberte,2536#5kxBPw2cp3kwZpOf.99
Share

Laisser un commentaire

Top