[googlemaps https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m18!1m12!1m3!1d2620.2104919260814!2d1.929988615238495!3d48.94947770224358!2m3!1f0!2f0!3f0!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x47e68dfc09fb1095%3A0x69abf0b5bb0cb8a8!2s15+Rue+des+Fontenelles%2C+78920+Ecquevilly!5e0!3m2!1sfr!2sfr!4v1468859643219&w=600&h=450]
Home / news / Méningite C : « Nous restons confrontés au même problème de pénurie de vaccins »

Méningite C : « Nous restons confrontés au même problème de pénurie de vaccins »

 

Cette année encore, le Nigeria et le Niger sont confrontés à de graves épidémies de méningite C. Les deux pays se trouvent dans la « ceinture de la méningite », une région qui traverse le continent du Sénégal à l’Éthiopie, et qui est particulièrement touchée par la maladie pendant la saison sèche. Miriam Alía, spécialiste de la méningite, est responsable de la vaccination et de la réponse aux épidémies pour MSF. Elle est aussi l’un des deux membres de MSF travaillant au sein du Groupe de Coordination Internationale pour la fourniture de vaccins (ICG en anglais).

Le Niger et le Nigeria ont connu à nouveau une épidémie de méningite C.
Pourquoi ce type d’épidémies est-il récurrent dans cette région ?

Des cas de méningite peuvent se manifester tout au long de l’année, mais le climat sec et venteux qui règne dans cette région entre décembre et mai favorise la propagation de la maladie. L’infection se transmet par la salive. Or ce type de climat irrite la gorge et celle-ci cesse alors d’agir comme une barrière face aux bactéries. L’arrivée de la saison des pluies marque l’arrêt de la transmission de la maladie, et le nombre de cas diminue de façon exponentielle.

Pour répondre à une épidémie, il faut renforcer la surveillance épidémiologique, assurer le traitement des cas, vacciner chaque fois que c’est possible et mener de nombreuses campagnes de sensibilisation au sein des communautés afin que les cas soient rapidement connus de la structure de santé. En l’absence de traitement, la moitié des personnes touchées par la maladie en meure. Avec le traitement, la mortalité peut diminuer de manière à atteindre le taux de 10 %. Il faut donc traiter les malades le plus tôt possible, à l’aide d’antibiotiques.

[…]

Cet article vous intéresse ? Pour en lire la suite cliquez ici ou copiez collez le lien situé en fin d’article


Dernières news sur la santé (Vous pouvez proposer 1 news sur ce sujet):

1 2 3 25

Voir les news plus anciennes

 

Auteur :
Médecins sans frontières
Url de l'article :
http://www.msf.fr/actualite/articles/meningite-c-nous-restons-confrontes-au-meme-probleme-penurie-vaccins
Share
Top