[googlemaps https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m18!1m12!1m3!1d2620.2104919260814!2d1.929988615238495!3d48.94947770224358!2m3!1f0!2f0!3f0!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x47e68dfc09fb1095%3A0x69abf0b5bb0cb8a8!2s15+Rue+des+Fontenelles%2C+78920+Ecquevilly!5e0!3m2!1sfr!2sfr!4v1468859643219&w=600&h=450]
Home / news / Présidentielle française – Côte d’Ivoire : un sentiment d’abandon ?

Présidentielle française – Côte d’Ivoire : un sentiment d’abandon ?

Présidentielle française – Côte d’Ivoire : un sentiment d’abandon ?

Dans un pays où ils ont été bousculés par l’histoire récente, les Français n’affichent pas un moral à toute épreuve avant le scrutin majeur.

Alors que la France et la Côte d’Ivoire ont connu des périodes houleuses, ce dimanche, les Français de Côte d’Ivoire désigneront leur président. Mais tous n’iront pas aux urnes. Tendues sous Laurent Gbagbo, renouées sous Alassane Ouattara, les relations entre la France et la Côte d’Ivoire ont connu des périodes houleuses depuis le coup d’État du 24 décembre 1999 à la crise postélectorale de 2010. Au plus fort de la crise postélectorale notamment, des Français ont été pris pour cible. Depuis, si la situation s’est « normalisée », pour la communauté française installée dans le pays, soit 18 000 âmes, la vie a repris son cours mais les mauvais souvenirs n’ont pas été oubliés. D’autant qu’en janvier dernier, des émeutes, menées par les militaires, ont manqué de replonger le pays dans la crise. L’heure est donc à l’inquiétude. D’autant que chez les expatriés, un sentiment « d’abandon » a grandi.

« La France doit se réinventer, s’adapter à l’Afrique d’aujourd’hui… »

« Je fais partie de ceux qui n’ont jamais quitté ce pays, même quand tout allait mal, même quand on était menacés, indique un restaurateur français. Je n’ai jamais fermé, j’ai continué à faire travailler mes employés, à payer mes taxes. Mais cela, on a tendance à l’oublier… On n’est pas considéré, ni à Abidjan ni à Paris. Cela fait bien longtemps que personnellement je ne porte plus aucun espoir dans la classe politique. Ivoirienne comme française. » Ainsi, dimanche, quand les Français d’Abidjan se rendront aux urnes, lui restera au restaurant. « Voter, pour qui ? Pour quoi ? Que ce soit en Côte d’Ivoire ou ailleurs, les expatriés ne sont pas consultés. Et on voit le résultat : cela fait longtemps que la France ne brille plus en Afrique. Et qui paye les pots cassés ? Nous, forcément. »
Se remettre en selle

[…]

Cet article vous intéresse ? Pour en lire la suite cliquez ici ou copiez collez le lien situé en fin d’article


Dernières news sur la politique (Vous pouvez proposer 1 news sur ce sujet):

1 2 3 23

Voir les news plus anciennes

Auteur :
Africatime et Le Point
Url de l'article :
http://fr.africatime.com/toute_lafrique/articles/presidentielle-francaise-cote-divoire-un-sentiment-dabandon
Share
Top