[googlemaps https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m18!1m12!1m3!1d2620.2104919260814!2d1.929988615238495!3d48.94947770224358!2m3!1f0!2f0!3f0!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x47e68dfc09fb1095%3A0x69abf0b5bb0cb8a8!2s15+Rue+des+Fontenelles%2C+78920+Ecquevilly!5e0!3m2!1sfr!2sfr!4v1468859643219&w=600&h=450]
Home / news / Soldats turcs tués en Syrie: ni Moscou, ni Damas responsables

Soldats turcs tués en Syrie: ni Moscou, ni Damas responsables

Istanbul – Ni Moscou, ni Damas n’ont mené l’attaque qui a tué la semaine dernière quatre soldats turcs dans le nord de la Syrie, un bombardement imputé par Ankara au régime syrien, a affirmé jeudi le chef de la diplomatie russe.

Sergueï Lavrov a affirmé lors d’une conférence de presse à Alanya (sud de la Turquie) que ni la Russie, ni la Syrie (et) ses forces aériennes, n’ont quoi que ce soit à voir avec cette attaque survenue le 24 novembre.

Immédiatement après le bombardement, qui a tué quatre militaires turcs dans le secteur d’Al-Bab, l’état-major turc avait impliqué les forces du régime syrien, pour la première fois depuis le déclenchement en août par Ankara d’une offensive dans le nord de la Syrie.

Le gouvernement turc soutient activement l’opposition syrienne qui cherche à renverser le président Assad, que le chef de l’Etat turc Recep Tayyip Erdogan qualifie régulièrement de monstre aux mains recouvertes de sang.

Mais Ankara a quelque peu modéré son discours anti-Assad depuis le réchauffement de ses relations avec Moscou, un temps mises à mal par la destruction d’un bombardier russe par l’aviation turque il y a tout juste un an. Ankara a depuis intensifié sa lutte contre les jihadistes et les milices kurdes en Syrie.

Ankara a lancé, le 24 août, une intervention sans précédent dans le nord de la Syrie pour appuyer des rebelles syriens contre le groupe EI et les milices kurdes YPG.

Nous devons améliorer la coordination afin de nous concentrer sur la lutte contre les terroristes. Nous nous coordonnons avec la coalition menée par les Etats-Unis, dont fait partie la Turquie, dans le but d’éviter des incidents imprévus, a déclaré M. Lavrov.

Par conséquent, il serait sensé de vérifier, à travers ces canaux, qui effectuait des vols et qui n’en effectuait pas au moment de l’attaque, a ajouté le ministre russe des Affaires étrangères.

Par Romandie avec AFP, le 1 décembre 2016.

Auteur :
Romandie avec AFP
Url de l'article :
http://www.romandie.com/news/Soldats-turcs-tues-en-Syrie-ni-Moscou-ni-Damas-responsables/757620.rom
Share
Top