[googlemaps https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m18!1m12!1m3!1d2620.2104919260814!2d1.929988615238495!3d48.94947770224358!2m3!1f0!2f0!3f0!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x47e68dfc09fb1095%3A0x69abf0b5bb0cb8a8!2s15+Rue+des+Fontenelles%2C+78920+Ecquevilly!5e0!3m2!1sfr!2sfr!4v1468859643219&w=600&h=450]
Home / news / Tondue et battue pour avoir défendu l’accès aux serviettes hygiéniques.

Tondue et battue pour avoir défendu l’accès aux serviettes hygiéniques.

 

À l’occasion de la journée internationale des femmes, Reporters sans frontières (RSF) publie un rapport sur les exactions subies par les reporters, hommes et femmes, couvrant la question des droits des femmes. Entre 2016 et 2017, RSF a recensé plus de 60 cas de violation des droits des journalistes répartis dans plus d’une vingtaine de pays, en raison d’enquêtes ou de reportages sur la condition des femmes. Des journalistes comme Gertrude, Doaa, Miroslava, Gauri et tant d’autres.

Aidez-nous à poursuivre notre mobilisation, sur le terrain, dans les tribunaux ainsi qu’auprès des familles, pour lutter contre tous ces meurtres, censures et agressions.

Soutenez nos actions en faisant un don aujourd’hui à Reporters sans frontières sur donate.rsf.org.

Gertrude UwitwareGertrude Uwitware (Ouganda)

Sur son blog, la journaliste avait pris la défense de l’universitaire Stella Nyanzi, qui avait rappelé le président à sa promesse électorale de distribuer des serviettes hygiéniques dans les écoles. Dès la publication de son billet en avril 2017, la journaliste a été kidnappée, tondue et violemment battue. Ses bourreaux l’ont ensuite forcée à effacer tous ses posts sur les réseaux sociaux jugés trop critiques. Les policiers l’ont retrouvée en vie vers minuit, abandonnée dans un endroit isolé de la ville.
Doaa Salah (Egypte)

La présentatrice a été condamnée à trois ans de prison et une amende de 10 000 livres

Doaa Salahégyptiennes en novembre 2017 pour avoir évoqué le sujet des mères célibataires pendant son émission ‘With Dody’ diffusée quatre mois plus tôt sur la chaîne privée Al-Nahar. Son “crime” : “incitation à la débauche”. Pendant le talk-show, la journaliste affublée d’un faux ventre de grossesse, a également évoqué les relations sexuelles avant le mariage et le don de sperme.

Miroslava Breach
Miroslava Breach (Mexique)

Le 23 mars 2017, la correspondante de La Jornada et Norte de Juarez dans l’État du Chihuahua au Mexique, a été assassinée dans sa voiture alors qu’elle emmenait son fils à l’école. Huit coups de feu pour avoir couvert les agissements du crime organisé au Chihuahua – un des États les plus violents du pays – et notamment les féminicides de Ciudad Juarez.
Gauri Lankesh (Inde)

La rédactrice en chef de l’hebdomadaire laïque et féministe Gauri Lankesh 

Gauri LankeshPatrike a été tuée le 5 septembre 2017 à Bangalore, dans le sud de l’Inde. Réputée pour son courage et son franc-parler, elle rentrait dans sa résidence lorsque deux hommes à moto l’ont abattue de deux balles dans la poitrine et d’une dans la tête. Elle était connue pour ses prises de position en faveur des femmes, son engagement ouvert à l’encontre du système des castes ainsi que sa critique du conservatisme et des nationalistes hindous.

Share
Top