[googlemaps https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m18!1m12!1m3!1d2620.2104919260814!2d1.929988615238495!3d48.94947770224358!2m3!1f0!2f0!3f0!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x47e68dfc09fb1095%3A0x69abf0b5bb0cb8a8!2s15+Rue+des+Fontenelles%2C+78920+Ecquevilly!5e0!3m2!1sfr!2sfr!4v1468859643219&w=600&h=450]
Home / news / Une «passoire» pour transformer l’eau de mer en eau potable

Une «passoire» pour transformer l’eau de mer en eau potable

 

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), quelque 1,1 milliard de personnes n’ont toujours pas accès à  une source d’eau salubre à travers le monde. Chaque jour, plus d’un milliard d’habitants consommeraient ainsi de l’eau contaminée, avec tous les risques que cela comporte.

C’est pour leur venir en aide que certains tentent de mettre au point des moyens permettant de traiter l’eau disponible afin de la rendre potable. Dans cette visée, des scientifiques de l’Université de Manchester viennent de réaliser un pas prometteur. Ils ont mis au point une membrane qui permettrait de dessaler efficacement de l’eau de mer pour la rendre consommable.

UNE «PASSOIRE» À BASE DE GRAPHÈNE

Le secret de cette sorte de «passoire» réside dans sa composition : elle est conçue à  partir d’oxyde de graphène. Par le passé, ce type de membrane poreuse est apparu comme un candidat prometteur pour mettre au point de nouvelles technologies de filtration. Il a en effet démontré sa capacité à  filtrer les nanoparticules, les molécules organiques et même des sels de grande taille.

En revanche, ces membranes ne parvenaient pas à  bloquer les cristaux de sel classiques trop petits. En menant une précédente étude, les chercheurs britanniques se sont aperçus qu’immergées dans l’eau, les membranes à  base d’oxyde de graphène avaient tendance à  gonfler, ce qui permettait à  certains composés de traverser leurs pores.

Grâce à  une nouvelle recherche publiée dans la revue Nature Nanotechnology, l’équipe a trouvé un moyen d’empêcher ce phénomène en ajoutant des murs de résine à la membrane afin de la rendre moins perméable. Désormais, les minuscules capillaires de cette dernière parviennent à bloquer les sels et à les empêcher de passer avec les molécules d’eau.

[…]

Cet article vous intéresse ? Pour en lire la suite cliquez ici ou copiez collez le lien situé en fin d’article


Dernières news sur les innovations (Vous pouvez proposer 1 news sur ce sujet):

1 2 3 14

Voir les news plus anciennes

Auteur :
Canoe Ca
Url de l'article :
http://fr.canoe.ca/techno/sciences/archives/2017/04/20170407-112033.html
Share
Top