[googlemaps https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m18!1m12!1m3!1d2620.2104919260814!2d1.929988615238495!3d48.94947770224358!2m3!1f0!2f0!3f0!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x47e68dfc09fb1095%3A0x69abf0b5bb0cb8a8!2s15+Rue+des+Fontenelles%2C+78920+Ecquevilly!5e0!3m2!1sfr!2sfr!4v1468859643219&w=600&h=450]
Home / Poste / Case Management Expert – Cameroun

Case Management Expert – Cameroun

Site INTERSOS - Organizzazione Umanitaria Onlus

INTERSOS est une Organisation Humanitaire Non Gouvernementale, à but non lucratif, qui a l’objectif d’assister les victimes de désastres naturelles et de conflits armés.

2. Contexte géneral du projet

Depuis 2014 la crise sécuritaire liée à la présence de Boko Haram affecte les réfugiés, les IDP et la communauté hôte de la Région de l’Extrême Nord du Cameroun. L’impact conjugué de la vulnérabilité structurelle, les besoins chroniques et les déplacements ont conduit à une situation d’urgence complexe dans la région : plus de 91 000 réfugiés nigérians et 236 000 déplacés internes ont été contraints de s’installer dans les régions de l’Adamaoua, de l’Est, du Nord et de l’Extrême Nord pour échapper à l’insécurité et à la violence armée (HNO 2018 – OCHA). La région de l’Extrême-Nord reste la zone la plus touchée par la crise avec environ 89.000 refuges et 183.000 personnes dans le besoin (HNO 2018 – OCHA). Les données de UNHCR montrent que seulement 30% des réfugiés vivent dans des sites de réfugiés alors que d’autres ont installé «hors site» dans les villages d’accueil. La situation des réfugiés hors-site demeure précaire : près de 30.000 réfugiés hors camps n’ont pas garanti l’accès à la nourriture et aux moyens de subsistance (HNO 2018).

Cette action vise la région de l’Extrême-Nord où la présence de réfugiés hors des sites est plus importante : Logone et Chari (villages de Makary, Fotokol, Waza, Afade, Dabanga), Mayo-Sava (villages de Kolofata, Am Chidé, Mora et Kerawa) et Mayo-Tsanaga (villages de Tourou et Mogodé). INTERSOS a déjà identifié des réfugiés hors sites dans les zones ciblées. Depuis 2017, l’UNHCR en collaboration avec INTERSOS mène le processus d’enregistrement (maintenant la phase d’enregistrement biométrique est en cours) pour tous les réfugiés hors site. Jusqu’à présent, INTERSOS n’a mis en œuvre aucune activité spécifique ciblant les réfugiés hors site, qui restent dans une situation d’extrême vulnérabilité et besoin.

C’est dans cet élan qu’INTERSOS propose une intervention de protection visant les réfugiés hors camps et les communautés hôtes à travers la création et le renforcement d’une réponse globale à la question des VBG et de la Protection de l’enfant (PE). La réponse comprend des activités de prévention, par une approche communautaire, une équipe mobile et la création d’espaces sécurisés pour les femmes et les filles (WGSS) et d’espaces adaptés aux enfants (EAE) pour toute la communauté, y compris les réfugiés hors du camp. INTERSOS assurera l’identification et la documentation des cas de VBG (GBVIMS) et de PE (CPIMS) et la gestion de ces cas, y compris l’appui psychosociale (PSS), la prise en charge individuelle, l’assistance légale. Parmi les cas de PE, une attention particulière sera donné à l’identification et prise en charge des enfants séparés et non accompagnés (ES/ENA) et leur processus de réunification familiale et d’accueil temporaires (FAT).

3. Objectif général de la position

Le Case Management Expert supervise le volet technique des activités de gestion des cas de protection (VBG et PE), réalise le cadre du projet, et assure la conformité et la qualité opérationnelle.

Il/elle sera en charge de garantir la planification et la mise en œuvre cohérente des activités susmentionnées, tout en respectant le planning opérationnel définit en lien avec le Chef de Projet.

4. Principales responsabilités et tâches

Coordination des activités de gestion des cas de protection :

• Orienter et superviser la mise en œuvre des activités de gestion des cas de protection selon le chronogramme du projet, en mettant l’accent sur les aspects techniques et l’assurance de la qualité grâce à un suivi étroit, à une supervision et à une formation pour le personnel national

• Fournir un soutien technique à la documentation des cas de VBG à travers les formulaires/systèmes GBVIMS et des cas de PE à travers les formulaires/système CPIMS

  • Veiller au respect des plans de travail et des plans de monitoring et évaluation des activités de gestion des cas
  • S’assurer que les données sont collectées régulièrement pour répondre aux indicateurs convenus et que la confidentialité des données est toujours respecté

• Élaborer une planification objective et ponctuelle des activités de gestion des cas de protection, en collaboration avec le Chef de Projet et l’ensemble de son équipe

• Assurer le respect du plan de travail et proposer les réajustements si nécessaire

• Evaluer et adapter les activités de support psychosociales (VBG et PE)

• Faire des évaluations rapides (de l’élaboration de outils à l’analyse des données collectés) et rédiger des rapports d’évaluation et d’enquête et faire les recommandations nécessaires afin d’améliorer l’approche et la gestion des cas de protection (VBG et PE)

• Évaluer les lacunes et les besoins au sein des équipes en ce qui concerne la gestion des cas de protection et fournir un soutien technique

• S’assurer que les normes minimales internationales et les standards INTERSOS dans les activités de gestion et prise en charge des cas de VBG et PE sont respectés

• Élaborer des module de formation pour le staff du projet sur la prise en charge et la gestion de cas de VBG et PE

• Assurer le suivi et évaluation des activités de gestion des cas de protection à travers l’élaboration et actualisation des outils de monitorage en lien avec le Chef de Projet

• Assurer la soumission mensuelle de rapports d’activités au Chef de Projet

• Contribuer à la formulation des rapports narratifs et financiers à soumettre à BPRM

• Contribuer à la rédaction dans les délais du rapport mensuel d’activité interne à l’organisation y inclus l’outil de suivi PAT en ce qui concerne le volet protection du projet

• Assurer une ligne de communication adéquate (interne et externe) en coordination avec le Chef de Projet

• Rapporter de manière rapide et précise toute difficulté rencontrée dans la mise en place des activités de gestion des cas de protection au Chef de Projet et contribuer à l’identification de solutions

• Participer, selon les orientations données par le Chef de Projet, aux réunions de coordination sectorielle au niveau terrain

• Contribuer à la gestion de la sécurité selon les approches établîtes et les outils en utilisation dans la mission

Gestion des Ressources Humaines :

• Contribuer dans la sélection et recrutement du staff national du projet affecté aux activités de gestion des cas de protection

• Assurer l’évaluation périodique effective et objective de performance du staff sous sa gestion et l’évaluation finale

Capitalisation et gestion de connaissance :

• Assurer la capitalisation des expériences et des données de protection obtenues dans le cadre du projet (voir fiche d’activité et fiche Programme sur IMP)

• Identifier les besoins de protection et proposer de nouveaux programmes potentiels ou activités à mettre en place sur le terrain

• Transmettre au Chef de Projet toute documentation photo et vidéo des activités de protection, ainsi que toute information significative sur la zone d’intervention et les activités du projet pour alimenter les besoins de visibilité, collecte des fonds et communication

Pour en savoir plus et pour postuler à cette offre d’emploi, suivre ce lien:

https://www.intersos.org/en/work-with-us/#intersosorg-vacancies/vacancy-…

En cas de problèmes avec la plate-forme INTERSOS, les candidats qualifiés sont priés d’envoyer leur CV ainsi qu’une lettre de motivation à: recruitment@intersos.org. Comme objet du message, veuillez indiquer «SR-48-487 Case Management Expert – Cameroun».

Veuillez également mentionner le nom, le poste et les coordonnées d’au moins deux références, y compris le responsable hiérarchique lors de votre dernier emploi.

Seulement les candidats sélectionnés pour le premier entretien seront contactés.

Share
Top